Merci Renault !

par Sylvain Laporte 23/03/2016

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

Prestataire de Renault, « Henri » est mis à pied, et en voie de licenciement, à cause de Merci patron ! Mais il ne pleurniche pas.

« J’ai envoyé une dizaine de mails aux syndicats du technicentre de Renault où je travaille, à Versailles. Pour la promo de Fakir et de Merci patron ! Le lendemain, mon patron m’a dit de plus revenir au boulot. » On a croisé « Henri » à la manif du 17 mars, et il nous a raconté ça, une fois le cortège passé, dans un bistrot place d’Italie.

Nous, avec une paire de bénévoles, on tombe des nues.
Il en faut de la bonne volonté, pour porter notre journal et notre film, dans les salles, dans les cortèges, derrière les stands. Que nos militants fassent des heures sups, qu’ils y consacrent soirées et dimanches, bravent les pluies et le froid, à tracter nos petits papiers, on ne s’en prive pas. Mais qu’ils en arrivent à perdre leur emploi, ça devient limite comme abnégation...

« Je suis ingénieur, nous explique « Henri », et je travaille dans une boîte qui fait des maths appliqués, si tu veux. Moi, en gros, je fais de la modélisation chez Renault, pour qui on est prestataires, je regarde comment on peut un peu tout maximiser techniquement. Vu qu’aujourd’hui on se retrouvait pour diffuser le tract sur la Nuit rouge du 31 mars, et comme Merci patron !, ça marche pas mal, j’ai envoyé un mail aux syndicats Renault du site. »

Sur l’écran d’ordinateur, il nous dévoile l’objet du crime, adressé aux syndicalistes Sud, CGT, CFDT, FO et CGC du site, un truc très gentil :
« Bonsoir, je suis actuellement prestataire au TCR. Mais ce qui m’amène surtout est le fait que je suis très humblement bénévole du journal Fakir », et offrant une projo gratuite de Merci patron ! chez Renault.

Autour de la table, on salue l’initiative. Mais comment croire que ces quelques lignes lui vaillent une sanction, et même carrément un licenciement ? « Henri » nous ment. Il nous cache un truc. On l’interroge, suspicieux :
« Mais ce courriel, tu l’as envoyé depuis l’usine ? Sur ton temps de travail ?
_- Non, depuis chez moi, le soir.
_- Tu l’as fait avec ta boîte pro ?
_- Non, c’était sur mon ordinateur perso, à partir de ma boîte perso.
_- Mais ton patron, comment il a su ?
_- C’est Renault qui l’a appelé directement. Je sais pas comment ils ont eu connaissance du mail, mais ils lui on dit : ’Voici ce qu’il a envoyé à nos employés. Merci de lui faire quitter le site. On veut plus qu’il remette les pieds ici.’ J’ai envoyé le mail mardi soir, mercredi, à 11h, on venait me chercher sur le site, on me demandait de partir, ils m’ont repris mon badge, et même mon ordinateur là-bas, ils l’ont enlevé. J’ai eu une discussion avec mon patron, qui m’a raconté tout ça, et depuis je suis en ’mise à pied conservatoire’, sans solde, jusqu’à ce que je reçoive un courrier, pour la suite.
_- Mais, attends, on s’étonne, il peut faire ça ?
_- Renault, c’est notre plus gros contrat. Ca représente la majorité de notre chiffre d’affaires, alors lui, j’imagine, il est un peu obligé de se coucher. »

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vos commentaires

  • Le 14 avril 2016 à 18:21, par Benoit Sanchez En réponse à : Merci Renault !

    A priori, la manœuvre du PDG parait simplement illégale. Il n’y a pas de motif réel de mise à pied. L’article gagnerait à être enrichi de la vision légale, comment attaquer dans ce cas.
    Il me parait probable que la demande venant de Renault le soit également. Probablement attaquable également. Non ?

  • Le 13 avril 2016 à 10:09, par Camille B. En réponse à : Merci Renault !

    Bonjour,

    J’aime beaucoup, dans l’article ci-dessus, le « Mais, attends, on s’étonne, il peut faire ça ? »...

    Compte tenu de la manière par laquelle j’ai été licenciée, « ça » ne m’étonne même pas...
    Ce qui m’étonne davantage, c’est plutôt que « ça » ne les empêche même pas de dormir... (... même quand ils sont directeurs d’une association dont les valeurs transpirent l’humanisme... Ce n’est pas dans ma nature de mettre tout le monde dans le même panier, quand j’écris « les directeurs », je pense à « un » en particulier, ou deux...

    Cette histoire d’indemnités prud’homales et de leurs plafonds me fait « sourire » car encore faut il être bien épaulé pour gagner le procès et en voir la couleur... Sur le déroulement de la procédure, je reste ulcérée... J’en reviens sur la belle représentation que j’avais de la justice. Je ne garde pour valeur que le terme générique qu’on écrit avec un grand J majuscule... Bien loin de ce qui se passe dans le giron des prudhommes et des salles dédiées dans petits et grands tribunaux.

    J’ai vu « Merci Patron » hier soir.

    Je souhaite à Mr Klur de profiter de son CDI jusqu’à sa retraite... Et qu’il lui ouvre droit à une retraite moins misérable.
    Je souhaite que Fakir ait trouvé un nouveau souffle avec l’envol de « Merci Patron ».
    Je souhaite que le mois de mars ne se termine jamais pour les nuits debout.
    Je souhaite que « Henri » regagne sa place du fait qu’on lui reconnaisse la liberté d’expression’

  • Le 11 avril 2016 à 21:09, par Cécile PLEYNET En réponse à : Merci Renault !

    Bonsoir,
    C’est véritablement impensable cette histoire !
    Je souhaiterai savoir si possible ce qui est arrivé à Henri ! A-t-il été licencié à la suite de son entretien ? Si oui sur quel motif ?
    Peut-être allé vous faire un article sur la suite de cet événement ?
    Merci de votre réponse.
    Cecile

  • Le 11 avril 2016 à 18:44, par HAVY André En réponse à : Merci Renault !

    On pourrait peut-être demander à ce député « socialiste » qui intervient dans « Merci patron » pour arranger les affaires de notre « ami » Bernard de remettre sa veste à l’endroit (à l’engauche !) et d’intervenir auprès de Renault pour qu’il annule sa décision ? Allez, on essaye ?

  • Le 10 avril 2016 à 21:16, par dujon En réponse à : Merci Renault !

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 85