Le « choc » de Madame Gueffar

par François Ruffin, Sylvain Laporte 30/03/2016

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

Depuis 2002, Rajae Gueffar effectue le nettoyage des trains en gare d’Agen. Et depuis qu’elle est salariée d’Onet , elle n’a fait l’objet d’aucun avertissement.
Le 9 novembre 2015, elle traverse une voie sur un passage plancher, et non par le souterrain. Le 17 décembre, elle est licenciée pour « faute grave ». Sans mise à pied préalable, sans la moindre gradation des sanctions !

Pour elle, c’est « le choc ». Ses revenus s’écroulent. Elle doit revendre sa voiture. Quitter son logement. Traumatisée, elle en pleure, en tremble, perd dix kilos en un mois.
Et l’on comprend son choc : comment accepter qu’on se débarrasse ainsi d’une personne, du jour au lendemain, après quatorze années de travail ?

Signez la pétition en ligne ici

Pour soutenir Madame Gueffar, ainsi pourra-t-elle mener cette lutte avec, au moins, une sécurité matérielle, vous pouvez envoyer vos dons en ligne ici ou par courrier à :
CGT-Cheminots du Lot-et-Garonne
29 quai Calabet
47000 Agen

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vos commentaires

  • Le 22 juillet à 15:25, par Pierrette Nagol En réponse à : Le « choc » de Madame Gueffar

    Que penser de ce monde qui considère les salariés comme un coût un kleenex, et pourtant merde ce sont les salariés qui font tourner les boutiques sans eux plus rien ne fonctionne . Et si on se rendait compte de cette force commune......
    Je vous souhaite du courage Madame, et beaucoup de monde autour de vous

  • Le 12 avril à 16:10, par crottet En réponse à : Le « choc » de Madame Gueffar

    lamentable on ne vire pas les gens comme ça !!!

  • Le 31 mars à 19:08, par BENDAHAN Ann-Marie En réponse à : Le « choc » de Madame Gueffar

    C’est bien de monter ce témoignage , mais j’espère que vous avez su l’instruire de ses droits.

    J’entends par là lui dire que cela s’appelle un « licenciement abusif », « sans cause réelle et sérieuse » et que la procédure de licenciement n’ayant pas été respectée ( pas d’entretien préalable au licenciement), elle peut être réintégrée sur l’heure ou aller aux Prud’hommes et gagner quelques dizaines de milliers d’euro !

  • Le 30 mars à 20:07, par Samuel Kunian En réponse à : Le « choc » de Madame Gueffar

    Courage Madame, vous n’êtes pas toute seule.