Contre la fast-radio !

par L’équipe de Fakir 24/03/2015

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

Avec les salariés de Radio France, contre la fast-radio ! Un tract du collectif d’auditeurs « De l’air à France Inter ! » à l’occasion de la grève à Radio France.

Le collectif d’auditeurs De l’air à Inter ! tient à apporter son soutien aux salariés de Radio France aujourd’hui en grève. Que veut la direction de Radio France, au nom du déficit et de l’austérité ? Une radio à moindre coût. Qui en seront les victimes ? Les salariés, très directement, mais aussi les auditeurs...Vos syndicats et vous-mêmes êtes bien mieux informés que nous ne le sommes sur les projets d’externalisation, d’éclatement, des métiers de la propreté, de la documentation, ou d’acronymes – DGATTN, DPP – que nous ne comprenons pas toujours. Aussi, permettez-nous, simplement, de vous faire part de quelques observations extérieures, d’auditeurs, qui rejoignent vos préoccupations.

Depuis le début de l’année, nous « mesurons » France Inter. Un fait notable : il n’existe plus, aujourd’hui, sur cette antenne, d’émission de reportage quotidienne – alors que c’était une tradition depuis au moins trente ans, avec Là-bas si j’y suis évidemment, mais avec les Portraits sensibles de Kriss également. Il y a bien, le week-end, la remarquable Interceptions, et Comme un bruit qui court le samedi, mais en quotidien, rien.Comment expliquer cette désaffection pour le reportage ? Par un choix éditorial, sans doute, d’éliminer de l’antenne une voix discordante. Mais aussi, peut-être surtout, par des raisons de coût et de coupes budgétaires : payer un voyage à un reporter, pour qu’il aille voir la France ou le monde de plus près, lui laisser le temps, le temps d’écouter, le temps de monter, voilà qui est plus coûteux que d’inviter
des acteurs, des auteurs, à venir débattre ou blaguer en studio. D’où le sentiment d’une radio enfermée, sinon dans sa tour d’ivoire, du moins dans sa Maison ronde.

À l’ère du fast-food, la direction de Radio France nous propose de la fast-radio : c’est un avenir que nous refusons pour nos oreilles, et notre cerveau. Votre grève vient également défendre ça, cet héritage de la Libération, un service public audiovisuel exigeant.

PDF - 146.1 ko
Tract à télécharger

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vos commentaires

  • Le 25 mars 2015 à 22:44, par Pascalou En réponse à : Contre la fast-radio !

    France Inter en pente douce vers la radio pousse disque et les invités people... STOP !!!

  • Le 25 mars 2015 à 13:32, par 2DM En réponse à : Contre la fast-radio !

    Je soutiens fortement cette action de greve....Pour que France Inter, ne se transforme pas en RMC/RTL et/ou autres radios surfant sur le poupulisme et la phrase choc

  • Le 25 mars 2015 à 10:12, par LOISEAU En réponse à : Contre la fast-radio !

    Continuez votre combat. Faire plus avec moins de personnel et moins de moyens, c’est impossible. Même combat que dans les hôpitaux et centres hospitaliers. Des malades pris en charge trop tard, dont l’état s’aggrave, des décès considérés comme "crises
    cardiaques", par manque de soins venus trop tard par manque de personnel.
    Je veux 1 radio de qualité, comme elle l’a tjrs été j’ai, 70 ans et vs écoute tous les jours depuis 40, 50 ans, je ne sais plus. Sans vous, la journée est triste, car les autres radios.......
    Courage, tenez bon.

  • Le 25 mars 2015 à 08:24, par Donnet Christian En réponse à : Contre la fast-radio !

    Une honte de laisser cette radio nationale sans voix. Ce patron du MEDEF qui dirige Radio France veut vraiment imposer son diktat ; faire une radio banale, fade, non dérangeante et pourquoi pas qui gagne de l’argent.

  • Le 24 mars 2015 à 19:41, par Guyom En réponse à : Contre la fast-radio !

    Merci pour tout !

    Femme et homme du fakir, vous faites un journal qui a un contenu plu qu’intéressant !
    Pour ce qui est du glissement de France inter, elle date de quelques années et c’est bien dommage !

    Solidarité avec les salariés ! La playlist est plus que sympa ;-)