Merci Renault !

par Sylvain Laporte 23/03/2016

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

Prestataire de Renault, « Henri » est mis à pied, et en voie de licenciement, à cause de Merci patron ! Mais il ne pleurniche pas.

« J’ai envoyé une dizaine de mails aux syndicats du technicentre de Renault où je travaille, à Versailles. Pour la promo de Fakir et de Merci patron ! Le lendemain, mon patron m’a dit de plus revenir au boulot. » On a croisé « Henri » à la manif du 17 mars, et il nous a raconté ça, une fois le cortège passé, dans un bistrot place d’Italie.

Nous, avec une paire de bénévoles, on tombe des nues.
Il en faut de la bonne volonté, pour porter notre journal et notre film, dans les salles, dans les cortèges, derrière les stands. Que nos militants fassent des heures sups, qu’ils y consacrent soirées et dimanches, bravent les pluies et le froid, à tracter nos petits papiers, on ne s’en prive pas. Mais qu’ils en arrivent à perdre leur emploi, ça devient limite comme abnégation...

« Je suis ingénieur, nous explique « Henri », et je travaille dans une boîte qui fait des maths appliqués, si tu veux. Moi, en gros, je fais de la modélisation chez Renault, pour qui on est prestataires, je regarde comment on peut un peu tout maximiser techniquement. Vu qu’aujourd’hui on se retrouvait pour diffuser le tract sur la Nuit rouge du 31 mars, et comme Merci patron !, ça marche pas mal, j’ai envoyé un mail aux syndicats Renault du site. »

Sur l’écran d’ordinateur, il nous dévoile l’objet du crime, adressé aux syndicalistes Sud, CGT, CFDT, FO et CGC du site, un truc très gentil :
« Bonsoir, je suis actuellement prestataire au TCR. Mais ce qui m’amène surtout est le fait que je suis très humblement bénévole du journal Fakir », et offrant une projo gratuite de Merci patron ! chez Renault.

Autour de la table, on salue l’initiative. Mais comment croire que ces quelques lignes lui vaillent une sanction, et même carrément un licenciement ? « Henri » nous ment. Il nous cache un truc. On l’interroge, suspicieux :
« Mais ce courriel, tu l’as envoyé depuis l’usine ? Sur ton temps de travail ?
_- Non, depuis chez moi, le soir.
_- Tu l’as fait avec ta boîte pro ?
_- Non, c’était sur mon ordinateur perso, à partir de ma boîte perso.
_- Mais ton patron, comment il a su ?
_- C’est Renault qui l’a appelé directement. Je sais pas comment ils ont eu connaissance du mail, mais ils lui on dit : ’Voici ce qu’il a envoyé à nos employés. Merci de lui faire quitter le site. On veut plus qu’il remette les pieds ici.’ J’ai envoyé le mail mardi soir, mercredi, à 11h, on venait me chercher sur le site, on me demandait de partir, ils m’ont repris mon badge, et même mon ordinateur là-bas, ils l’ont enlevé. J’ai eu une discussion avec mon patron, qui m’a raconté tout ça, et depuis je suis en ’mise à pied conservatoire’, sans solde, jusqu’à ce que je reçoive un courrier, pour la suite.
_- Mais, attends, on s’étonne, il peut faire ça ?
_- Renault, c’est notre plus gros contrat. Ca représente la majorité de notre chiffre d’affaires, alors lui, j’imagine, il est un peu obligé de se coucher. »

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vos commentaires

  • Le 29 mars 2016 à 23:31, par renardet En réponse à : Merci Renault !

    votre patron s’en mets plein les fouilles , merci qui, les employés !

  • Le 29 mars 2016 à 22:42, par Lorenzi En réponse à : Merci Renault !

    Bonjour/bonsoir, ouais, le témoignage de Henri démontre bien la dangerosité et la précarité des relations entre un prestataire et son offreur d’ordre quasi-unique !! Le donneur d’ordre se débarrasse d’un salarié sous traitant sans avoir à justifier le licenciement...Sinon..il fout le sous traitant à la porte...C’est du chantage !! Depuis Vilwoorde, je m’étais promis de ne jamais acheter une Renault, même d’occasion. Je crois que cela va durer encore qq décennies !! Bon, Henri est intelligent et semble pouvoir prendre de la distance avec cette affaire et son patron direct a l’air d’être bien emmerdé !! Ca sent le licenciement abusif, même plus qu’abusif...A voir avec les conseillers des Bourses du Travail. Un salarié d’un sous traitant qui intervient dans les locaux d’un client, bébéficie de la même protection que les salariés du donneur d’ordre. Après, il y a le contrôle des mails personnel. Je crois que c’est tout simplement interdit !!
    Bonne chance à Henri.

  • Le 29 mars 2016 à 07:27, par j-f Marines En réponse à : Merci Renault !

    C’est le ridicule de l’affaire ,l espionnite de Renault est toujours la, rappellez vous ,il n y a si pas longtemps...
    Avec la loi el komri,ca va y aller ...
    Mais que fait l’actionnaire,l’Etat...
    Vite une petition de soutien,des clients potentiels de Renault.....

  • Le 29 mars 2016 à 00:40, par DUKA En réponse à : Merci Renault !

    Bonsoir
    Je viens de voir « Merci, patron »
    Beaucoup d’émotions, je me suis bien marrée !
    chapeau ! Belle action. Je me sens votre obligée et vais prendre demain l’abonnement
    Bonne continuation car des « Klur » et des « Henri » auront besoin d’aide....
    Avec tout mon respect !

  • Le 28 mars 2016 à 20:41, par Jacques En réponse à : Merci Renault !

    Juste une question /remarque : si j’ai bien lu « Henri » n’a écrit qu’à des potes ou des syndicalistes ? La fuite viendrait donc de ces gens ? De l’un d’entre eux ? Ou alors les boites mails de ces personnes sont surveillées ?
    En tant qu’informaticien je pense que ça peut être difficile de surveiller les messages sauf si Renault a mis quelque chose en place de la sorte. Auquel cas... Renault serait en infraction totale pour ne pas avoir averti les intéressés, ce qui est obligatoire. Je pense qu’une erreur à été commise en mettant à pied « Henri ». Il peut très bien attaquer son employeur et entacher la réputation de Renault avec... Ce serait intéressant non ?

0 | ... | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | 60 | ... | 85