Lettre ouverte à Jean-Michel Aphatie : quel rôle choisirez-vous ?

par L’équipe de Fakir 23/02/2016

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

Cher Jean-Michel Aphatie,

C’est donc sur vous que c’est tombé.
La censure était trop voyante : « Europe 1 nous interdit de recevoir François Ruffin » (dixit Frédéric Taddéi), le scandale grossissait. Pour rattraper le coup, votre hiérarchie vous a donc demandé de vous transformer en critique ciné. Et de me recevoir, ce mercredi, à 12 h 45.

Vous êtes en train de découvrir Merci patron !
J’espère que ça vous plait, que vous rigolez bien.

Faux-cul, votre direction a déclaré à Ozap : « La nature polémique du film nécessite la présence d’un contradicteur pour instaurer un véritable débat. »
Ce sera donc vous le contradicteur.
Le porte-parole de l’homme le plus riche de France, ce sera vous.
L’avocat de Bernard Arnault, de LVMH, du premier groupe de luxe au monde, vous.

Nul doute que ce rôle vous convienne.
Défenseur de l’oligarchie, des Jérôme Cahuzac et compagnie, vous savez faire.
Aboyeur, même, si nécessaire, c’est dans vos cordes.
« Vous mettez votre plume au service des puissants », comme l’avait dénoncé à votre sujet Eva Joly.

Mais j’ai cette faiblesse : je crois en l’Homme.
En vous aussi.
Je crois que, pour un quart d’heure au moins, vous pouvez montrer un autre visage, plus de courage. Vous souvenir du jeune journaliste, moins conformiste, que vous étiez. Je viens comme un secours, ranimer ce qu’il y a de meilleur en vous-même.
Amen.

Autant vous avertir :
Pour sauver votre âme, je ne viendrai pas seul, mais avec une caméra et un micro. Avec un copain minuteur, également. Pour mesurer, sur les quinze minutes, quel temps de parole m’est réellement accordé.
Je viens de visionner cette vidéo, datée du 7 novembre 2007, où vous interrogiez alors Bernard Arnault sur RTL. Le PDG n’est, pour le moins, pas trop chahuté. Vous lui posez sept questions en 7’22’’. Avec, soyons précis (il faut être précis dans la vie), 1’36’’ de temps de parole pour vous, présentation comprise, et le reste, 5’46’’ pour votre interlocuteur – soit 21,7% pour vous, et 78,3% pour lui. Bref, vous ne l’interrompez pas trop et il peut dérouler tranquillement son argumentaire.
Nul doute que vous me réserverez le même traitement.

Je vous préviens de tout cela, car je veux vous placer devant un dilemme :
Soit répondre aux consignes de votre direction, et jouer le « chien de garde » comme décrit ci-dessus.
Soit m’accorder dix minutes de liberté.
Dix minutes seulement, mais dix minutes quand même.
Après ces dix minutes, je sais que, plus jamais, de toute ma carrière, je ne serai invité sur « Radio Lagardère ».
Mais il restera ces dix minutes, pour vous et pour moi.
Tel un kamikaze des ondes, je viens pour commettre un attentat radiophonique.

Alors, suspense : quel rôle choisirez-vous ?
J’espère qu’ensemble nous allons vivre un beau moment.

Très fakirement,

[/François Ruffin./]

Jean-Michel Aphatie interviewe Bernard Arnault :


Arnault LVMH chez Apathie RTL par azg848

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • A tous : reprenez vos positions.

    Le global est dans le local et c’est à partir de là qu’on l’arrête. Plus une lutte à perdre car supposée locale et particulière versus mondiale et universelle. Toute la force et l’intelligence politiques disponibles mobilisées au coin de chez soi, là où les pouvoirs s’appliquent et produisent leurs effets. Et de là on remonte aux causes. Toutes les luttes sont universelles (sauf peut-être les pseudo-luttes universelles).

    Canal historique

  • j’ai hâte !
    morituri te salutant, tel un gladiateur dans l’arène

  • Jean Michel Apathie, obséquieux avec les puissants et fort avec les faibles.
    Dans la forme , étant capable de fausses indignations , mais en fait rigoureux dans la défense de la minorité détenant la réalité du pouvoir...
    Rappelons nous quand il répétait en sautant comme un cabris "des preuves ! des preuves !" au sujet du Ministre des finances Cahuzac, alors qu’il avait sous les yeux lesdites preuves...

    Profond mépris donc pour les auditeurs , car il ne pouvait méconnaitre la réalité du dossier, courageusement étayé par Médiapart...

    Donc aucune illusion à avoir sur ces pseudos journalistes,bien rémunérés et exposés médiatiquement pour précisément nous "enfumer"...

  • "Vous souvenir du jeune journaliste, moins conformiste, que vous étiez.", c’est ce que vous lui proposez. Pourquoi pas, pour ma part je ne me souviens pas de ce profil, je ne garde de lui que sa servilité envers les puissants. Mais demandez lui donc s’il se souvient de sa tranche de vie, lorsqu’en fac à Pau, il militait à la section d’université du PS, engagé à la gauche du PS et très virulent envers des caciques tels que André Labarrère. Et pourtant à ce moment là le PS n’avait pas encore connu sa dérive néo libérale la plus marquante, son gouvernement défendait encore la retraite à 60 ans et les lois Auroux...

  • Hello !
    C’est pas gagné ! Comme dit ton pote Mermet c’est celui qui paie l’orchestre qui choisi la musique
    Mais j’ai hâte de voir et d’entendre
    Fakirement
    Gabriel

  • Voici en lieu qui reste à investir : réelle démocratie exige.

  • Voici le lieu à investir : réelle démocratie exige.

  • oui c’est celui qui paie l’orchestre qui choisi la musique. Ceci dit si un des musiciens fait des "canards" on n’entend que ça !!!!
    je te fait confiance François, la radio tu connais, pour nous faire de jolis "canards". Seule crainte c’est la monopolisation de la parole par Apathie, c’est sa spécialité qui fait qu’en dehors de ses opinions il est très pénible. Dans ce cas la chaise vide ????

  • Alors ça a donné quoi ? Quelqu’un a un lien ?

  • Désolé trop pressé... J’ai lu mardi et pas mercredi =D haha

  • BRAVO !

    UN HOMME AVERTI EN VAUT DEUX ...

  • Je n’écoute JAMAIS Europe 1 !
    Mais, pour vous entendre, cher François, je vous jure de faire une exception. Et nous serons fort nombreux à vous écouter.

    Comment se procurer Fakir en Grèce, où je vis la plupart du temps ?

  • je vous découvre, vous faites du bien, haut les cœurs, bon courage pour demain !

  • Heureusement, Aphatie "journaliste libre, accrédité, et reconnu par la communauté" perce à jour les conspirationnistes, les complotistes, les agitateurs de tout poil, et va debusquer j’en suis sur, le Malin qui est en vous.....
    La salle de votre film etait pleine, et tous conquis ... Bravo.
    jean-marc

  • Merci encore pour cet "humour" acide et je ne manquerais pas d être présent - les conduits d’oreilles lavés et au taquet- demain, pour vous écouter sur Europe 1, que je ne sélectionne jamais, c est trop brillant pour moi.
    Merci

  • JM Apathie a accordé 50% du temps de parole à son invité F Ruffin, si j’ai bien compté.

    Il semblait fâché JM Apathie. Malgré qu’il ait occupé la moitié du temps de parole, il a aussi coupé F Ruffin son "invité" à plusieurs reprises et l’a désorienté notamment en lui posant des questions supplémentaires sans avoir attendu la réponse à la précédente.

    Sur le visage d’Apathie on a pu lire la mou, le désintérêt puis le mépris ; jusqu’à la fin de l’émission ou presque il a fait mine de ne plus s’intéresser à son invité.

    JM Apathie a l’expérience des plateaux télé et des studios radios depuis 20 ans, je trouve qu’il a fait preuve de manque de politesse et de professionnalisme. D’autant plus que F Ruffin est un confrère, rédacteur chef d’un journal tiré à 15000 exemplaires qui vit de ses ventes.

    Ça m’a fait penser aux plateaux de "la marche du siècle" pendant lesquels Cavada utilisait sa position dans l’émission et son expérience des plateaux tv (que les autres n’avaient pas) pour désorienter. On aurait voulu les entendre mais non, Cavada faisait la mou ou l’air de ce celui qui comprend pas, les coupait, les raillait quand il reformulait pas leur question l’air de dire "vous êtes inaudibles" ; finalement on les entendait jamais.

    C’est ce que veulent Cavada, Apathie, ou Lagardère, c’est pouvoir affirmer que la critique existe sans pour autant lui permettre d’être entendue.

    Perso j’étais aussi avec vous à Europe1

  • JM Apathie a accordé 50% du temps de parole à son invité F Ruffin, si j’ai bien compté.

    Il semblait fâché JM Apathie. Malgré qu’il ait occupé la moitié du temps de parole, il a aussi coupé F Ruffin son "invité" à plusieurs reprises et l’a désorienté notamment en lui posant des questions supplémentaires sans avoir attendu la réponse à la précédente.

    Sur le visage d’Apathie on a pu lire la mou, le désintérêt puis le mépris ; jusqu’à la fin de l’émission ou presque il a fait mine de ne plus s’intéresser à son invité.

    JM Apathie a l’expérience des plateaux télé et des studios radios depuis 20 ans, je trouve qu’il a fait preuve de manque de politesse et de professionnalisme. D’autant plus que F Ruffin est un confrère, rédacteur chef d’un journal tiré à 15000 exemplaires qui vit de ses ventes.

    Ça m’a fait penser aux plateaux de "la marche du siècle" pendant lesquels Cavada utilisait sa position dans l’émission et son expérience des plateaux tv (que les autres n’avaient pas) pour désorienter. On aurait voulu les entendre mais non, Cavada faisait la mou ou l’air de ce celui qui comprend pas, les coupait, les raillait quand il reformulait pas leur question l’air de dire "vous êtes inaudibles" ; finalement on les entendait jamais.

    C’est ce que veulent Cavada, Apathie, ou Lagardère, c’est pouvoir affirmer que la critique existe sans pour autant lui permettre d’être entendue.

    Perso j’étais aussi avec vous à Europe1

  • Je suis allé écouter ton interview et un grand bravo. Tu nous as pas déçu. Merci Fakir et ne lâchons rien.

  • Mr Apathie est décevant ; l’âge peut être ! il fut un temps où je le trouvais plutôt vif , subversif ,critique.
    Il est pathétique et n’a qu’une arme , empêcher le réalisateur de parler en lui coupant la parole sans cesse.
    Oui, mais licencié" le chien de garde"ne deviendrait peut être qu’un chien d’aveugle !!

  • j ai appris avec stupéfaction dans l émission "médias le magasine "sur la 5 chaine du savoir par un petit chroniqueur qui ne manque certainement pas de déontologie , que françois ruffin avait pris EN OTAGE le gentil j michel apathie .
    Plus c est gros , plus ça passe .
    bravo à f ruffin et grande vie au film merci patron qui les fait bien ch....Merci

  • bonjour aux FAKIRIENS,

    Je vous découvre à travers le film "merci Patron" ;
    Bravo pour votre film, un bon moment de satisfaction dans une société dirigée par la finance (comme dirait un certain François).
    Heureuse de voir qu’une génération jeune relève des défis idéologiques majeurs, après la sortie du film de Mélanie Laurent "DEMAIN" dans lequel il est bien dit que le modèle sociétal ne changera pas à la verticale via des organisations officielles qui finiront par été noyautées mais à l’horizontal pas la prise de conscience de chacun.
    Merci encore pour ce bon moment.

    Je deviens cliente de votre journal

  • Je suis totalement acquis à la cause de François RUFFIN et à toutes et ceux qui se reconnaissent dans Fakir. Maintenant, comme beaucoup d’autres sans doute, je me pose la question de savoir comment collectivement mais aussi individuellement il est possible de sortir du merdier car il faut avoir du temps et un minimum d’argent pour mener la lutte. Mon beau Fakir dit-moi comment je peux faire ?
    Je t’ai déjà envoyé un message hélas resté sans réponse...

  • Cher François, j’ai regardé le podcast de votre intervention à Europe 1. En dix minutes (moins les interruptions permanentes d’Aphatie, c’est dire s’il ne vous restait pas grand-chose), vous nous avez donné à tous une belle leçon de combat et d’indignation contre l’oligarchie. Chapeau ! La prochaine fois, pensez quand même à garder le maroilles pour la fin, comme ça vous pourrez l’envoyer dans la tronche du féal commis d’office en quittant le studio. Un maroilles bien fait, cela va sans dire... Car n’oubliez pas qu’un homme emmaroillé en vaut deux (sagesse du Nord-Pas-de-Calais-Picardie).
    Là-dessus, portez-vous bien !

  • Je viens de regarder le podcast de l’interview.... Mon Dieu ! Apathie est juste pathétique et incapable de laisser François Ruffin s’exprimer... Peur des réponses sans doute... Et puis cette condescendance : "100 personnes devant Europe 1 : tout ça ?"
    Bravo d’être parti, le dialogue était impossible !

  • Bravo François !!

    Je viens de regarder l’interview de jm aphatie à europe 1 (en petites lettres). Quelle belle leçon de courage contre tout ces roitelets qui se croient tout puissant (ils ne leur manquent que les talonnettes et un chapeau à plume). On en a besoin de ce courage pour apprendre à les remettre à leur place. C’est possible !! On a besoin de ce courage pour se lancer dans le combat des idées et préparer la saine et indispensable révolte (voir une révolution ?...), à notre échelle, qui remettra le citoyen au centre. IN-DIS-PEN-SA-BLE rapport de force pour gagner notre liberté.

    Perso, j’irai voir ton film qui passe lundi prochain dans ma région.

    Merci à toi !! (et à ton équipe)

    Merci pour nous tous

    (ps) j’ai fait de la pub pour ton film pendant la manif de NDDL le 27/02 grâce aux flyers que tu avais insérés dans ton journal de Janvier (auquel je me suis abonné) !!

  • Bonjour et bravo !
    La salle du Gaumont Opéra (quartier chic de paris) était pleine et votre film a été applaudit, ce qui est rare.
    Ce triste phénomène de l’exploitation des humbles, pour l’enrichissement d’une minorité de personnes, semble être malheureusement une des caractéristiques des sociétés humaines. Le sort de la famille Klur, sans doute pas un cas isolé, ne peut laisser indifférent. Merci de nous montrer le chemin de si belle façon

  • Cher François Ruffin ,
    je dis cher car j’ai vu hier avec ma femme votre film Merci Patron au cinéma MERCURY à NICE , et de cette séance , j’éprouve pour vous admiration et affection .
    Votre film , attachant , attendrissant , hilarant par moments et corrosif est un petit chef d’oeuvre ( pourquoi "petit"d’ailleurs ?) ;le couple KLUR est tellement humain , monsieur Klur tellement gentil et modeste , sa femme tellement belle après le coiffeur qu’elle a pu se payer avec l’indemnité de Bernard Arnault .
    Le "Commissaire" flot pour des raisons évidentes tellement drôle de naïveté qui se veut chafouine .
    La salle était pleine et a applaudi à la fin du film que je recommande à tous mes amis ( mais mes amis sont plutôt des LVMHchistes ).
    Une question simple et votre réponse ne changera en rien mon opinion sur le film : l’histoire est-elle totalement vraie ou totalement imaginée .
    De toute façon merci Cher François Ruffin pour cet excellent film malheureusement ignoré par les "grandes" salles à NICE .
    NB : je suis allé voir votre film ( et franchement à NICE il se mérite ) suite à une excellente critique dans Charlie Hebdo.

  • Hello !
    Le passage sur Europe 1 aura finalement été assez poussif. Apathie, en posture de chien de garde, savait à quoi s’attendre et comment le tourner à son avantage. Il aurait mieux valu le prendre au dépourvu en commençant jovialement sur le documentaire, avant de plonger sur le sujet de Lagardère et de la censure.
    Mélenchon est d’ailleurs assez doué à ce jeu avec les médias... même si ce n’est pas forcément un exemple.

  • j’étais hier soir à la projection de "Merci Patron" à Dieppe , merci d’avoir été présent et d’avoir conversé avec nous , de débat , je n’ai pas observé qu’il y en eut un . Nous étions plusieurs militants de l’UPR , Président fondateur , " François Asselineau " , vous avez répondu à l’un de nous sur l’incidence des directives Européennes , que l’on retrouve dans " La loi c’est une Connerie " ( pitié si j’ai mal orthographié , je m’en excuse humblement , comme il se doit ! Auprès de Madame la Ministre ) , j’ai appris dans mon école primaire que l’on pouvait écrire les noms propres avec une certaine liberté dans l’hortographie !!! Personnellemnent , je ne connaissais pas " Fakir " , comme beaucoup de citoyens ignorent qui est François Asselineau et l’UPR , donc je vous ai découvert après avoir apprècié l’humour de votre film , tout est dit ou suggèré avec ce film , ou l’on s’amuse avec émotion , pour ces pauvres gens qui perdent tout ce qu’ils ont gagnés par leur travail et leur sens des économies familiales . Pour être un pur produit chti moi même , j’ai trouvé la famille Klur , plus vraie que nature ! Par contre , j’ai eu le sentiment d’assister à une grosse farce , dont tous les acteurs , étaient les joyeux participants .

  • Je sors du film "Merci Patron". Nous étions nombreux pour un mardi après-midi à Saint Nazaire...
    C’est la première fois où je vois un film applaudi.
    Bravo, il le mérite. C’est vraiment jubilatoire. Drôle, émouvant, vrai, et pour une fois que le pot de terre gagne, ne boudons pas notre plaisir.
    Je m’ abonne derechef à Fakir.
    Toute mon amitié et mon soutien.
    Catherine