Fakir en kiosque - Le sommaire

par L’équipe de Fakir 19/02/2016 paru dans le Fakir n°(74) 20 février 2016

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

Le nouveau Fakir est en kiosque. Dedans, y a que du bon, la preuve :

Le dossier Étonner la catastrophe - Notre plan betteraves
FN, terrorisme, résignation... Face à ça, avec notre plan betteraves, on va « étonner la catastrophe, par le peu de peur qu’elle nous fait », comme disait Hugo.
Peut-être qu’on va se planter. Peut-être. Mais nous aurons essayé.

Écologie Le grand bond en arrière

On va sauver la planète main dans la main avec le « secteur financier ». C’est un peu la conclusion de la COP21. Les marchés gardiens du climat. À une époque, y a pas si longtemps, aux États-Unis notamment, c’était l’État qui assurait ce rôle. Alors comment, et à cause de qui, on en est revenu là.

Merci Patron ! Les coulisses

Le réal’-rédac’chef répond aux questions que vous lui posez, et à celles qu’il se pose.

Double ration de Chartier La gauche décomplexée

Hollande décrète l’état d’urgence social

Wikilutte Jacquerie en Picardie
Les Goodyear et les Contis, c’est pas nouveau en Picardie. C’est de la gnognotte, même, comparé aux anciens, à lire Le Temps des révolte, de Anne Steiner

Nouvelle rubrique Le Carnet de Bord
Fakir se met au format court (5000 signes, à peine...). À déguster aux toilettes ou pendant la pause clope.

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vos commentaires

  • Le 14 mars 2016 à 14:49, par Guy En réponse à : Fakir en kiosque - Le sommaire

    Bonjour, court message pour vous dire simplement MERCI... Nous avons besoin de gens courageux comme vous. Je vais aller acheter la dernière parution de Fakir de suite. Surtout tenez bon, vous n’êtes pas seul. Un jour l’histoire devra faire le ménage dans les faits récents et des initiatives comme la votre seront indéniablement classées du bon côté.
    AG

  • Le 13 mars 2016 à 10:16, par Françoise vallat En réponse à : Fakir en kiosque - Le sommaire

    Salut,
    Hier soir j’ai vu le film - pas par hasard je savais ce que j’allais y trouver !
    Franchement, c’est un régal ! Même si la situation des Klur m’a fait venir les larmes quelquefois, on rit de bon cœur pendant tout le film.
    Les gens ont applaudi à la fin, ce que je regrette c’est qu’il n’y ait pas eu de jeunes dans cette séance, dommage, est-ce par ce que les vieux ont eu plus le sens de la lutte ?
    En tout cas, merci à vous tous, toute l’équipe, et surtout NE CHANGEZ RIEN - RESTEZ COMME VOUS ETES !

  • Le 7 mars 2016 à 15:49, par Taillandier En réponse à : Fakir en kiosque - Le sommaire

    J’aime pas les dimanches. Ca vient probablement de l’enfance quand les dimanches étaient rythmés par la messe et la tante (bonne soeur de son état) qui venait manger à la maison et nous posait plein de questions sur le sermon du curé dont on ignorait tout car toute notre attention se portait sur les petites nanas de l’autre côté de la nef.
    Bref je m’égare mais ce matin au réveil, il faisait un temps gris dégueulasse, j’avais une bonne migraine et la gueule de bois, suite aux excès de la veille et un foie qui commence à fatiguer et je me suis dit que ça serait encore un dimanche de merde. Et bien non pas du tout sinon, à quoi bon ces quelques mots, ce fut un dimanche délicieux, drôle, réjouissant un dimanche dont on se souvient parce que l’on rencontre l’intelligence, l’humanisme, la solidarité, l’espoir (non non vous me connaissez pas d’exagération !...) un dimanche ou l’on se dit que tout n’est pas foutu qu’il y a des gens qui réfléchissent se battent contre la bêtise la régression sociale et tout ça grâce à... à qui je vous le demande ? et bien grâce à « FAKIR » le journal qui donne un sens à vos dimanches (nouveau slogan que je vais déposer) alors précipitez-vous achetez le et bien évidemment si vous n’avez pas vu le film « merci patron » allez y vite.

  • Le 7 mars 2016 à 10:11, par rolande verdoja En réponse à : Fakir en kiosque - Le sommaire

    jai vu hier,votre film.a grenoble,au club,la salle etait pleine,toutes generations confondues:a la fin du film la salle a applaudi
    un film qui fait du bien,qui redonne de l espoir,qui rend sa dignite aux humbles
    merci robin des bois
    je suis un prof a la retraite,fille et petite fille d ouvriers,de sans grade,c est ma fierté

  • Le 5 mars 2016 à 01:39, par Paul Noël En réponse à : Fakir en kiosque - Le sommaire

    Un numéro encore vraiment passionnant. Je vous conseille un film de 1974 « Avec le sang des autres » qui m’a assez rappelé le discours des Klur sur leur vie de travail.

    Cependant je note une erreur dans ce Fakir erreur régulière dans de nombreux journaux . Dans le dossier « Le grand bond en arrière » , sur l’énergie produites par les centrales vous faites l’erreur de parler de Watts par heure, ce qui n’a pas de sens l’énergie est en Watts heure. Dans un dossier aussi sérieux c’est dommage.

0 | 5 | 10 | 15