« Des ordonnances, oui, contre la finance ! » Meeting à Paris

par L’équipe de Fakir 23/06/2017

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

Ce mardi, c’est la rentrée parlementaire. Alors on s’est dit, ça serait bien qu’on se cause la veille : comment on va faire pour que les députés de gauche, à l’Assemblée, servent de point d’appui aux gens ?

Et l’inverse aussi : comment les députés de gauche vont trouver un point d’appui chez les gens ?

Bref comment va-t-on faire pour lutter dans et hors de l’hémicycle ? Comment on fait pour mêler les urnes et la rue ? Comment on va bousculer Emmanuel Macron et sa bande ?
Comment on va imposer des ordonnances, oui, mais sur la finance ?

Ca vaut le coup qu’on y réfléchisse ensemble, non ?

Meeting organisé par Fakir et le SNJ-CGT.
Avec les députés : François Ruffin, Clémentine Autain, André Chassaigne, Eric Coquerel.
Et avec Emmanuel Vire (Snj-cgt), Loïc Canitrot (des intermittents précaires), Annie (auxiliaire de vie sociale), Renaud Lambert (Le Monde Diplomatique) et Claude Leclerc (délégué CGT Simply Market).

Relations presses : Sylvain Laporte (0660454730 - sylvain fakirpresse.info)
Contact événement : Johanna (johanna fakirpresse.info)

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vos commentaires

  • Le 24 juin 2017 à 08:33, par kad En réponse à : « Des ordonnances, oui, contre la finance ! » Meeting à Paris

    Mes amis,comment se fait il que bien que les impôts soient de plus en plus élevés, il y ait de moins en moins d offre de service public. Les recrutements dans le public sont tellement contraints que le fonctionnement même du secteur public implose. Il n y a plus de remplacement des départs en retraite, et les recrutement sont des contrats courts et précaires. Mais où est passé l argent des impôts ? Pas dans les hôpitaux. Pas pour les personnes âgées. Pas non plus dans la formation. Alors où ? Nous le savons tous :et ce n’est plus possible. Les gouvernements successifs ont signé l arrêt de mort du public. Le bien commun est privatisé. Ne nous laissons pas faire.

  • Le 24 juin 2017 à 08:03, par matusalem En réponse à : « Des ordonnances, oui, contre la finance ! » Meeting à Paris

    fakir merci. une question néanmoins : pourquoi les députés nouvellement élus « s’enferment » dans une salle si belle soit-elle ? pourquoi ne pas investir « notre » place .... La République. Salut et fraternité Simone M

  • Le 24 juin 2017 à 02:37, par Daubin En réponse à : « Des ordonnances, oui, contre la finance ! » Meeting à Paris

    Impossible venir lundi.mais de tout coeur avec vous ! Un an après Nuit Debout, moqué parce que sans débouché politique immédiat, quel chemin parcouru ! Enfin un peu d espoir au coeur,et l envie d en découdre !3351

  • Le 23 juin 2017 à 23:52, par ANNIE JOUAN En réponse à : « Des ordonnances, oui, contre la finance ! » Meeting à Paris

    Bonsoir ; j’assisterai au meeting . Je suis retraitée de la fonction publique (police judiciaire) syndicaliste (CGT) ce qui n’a pas facilité ma carrière et militante associative. Vous constaterez qu’à tous ces titres j’ai des raisons d être inquiète pour l’avenir si le programme de Macron et ses annonces sont mis à exécution selon le plan et les dispositions prévues.
    Je suis heureuse que vous ayez été élu et j’espère que cela ne vous changera pas . Vous serez avec quelques autres notre fer de lance dans cette assemblée.
    Je ne crois plus aux politiques, à la gauche politicienne et je crois que la défense de nos libertés, de nos intérêts citoyens , de nos valeurs(,libertés, honnêteté, fraternité, partage, solidarité, justice) passera par la création d’un Front Social auquel adhéreraient ceux qui croient dans ces valeurs et trouveront les relais dans les organisations de terrain et à l’assemblée pour s’opposer aux réformes mal intentionnées .
    Il faut des moyens de communication pour court- circuiter les médias promoteurs de la pensée unique . Et surtout rester concrets, proches des gens et de leurs préoccupations quotidiennes . Faire de la proximité. Occuper le terrain, l espace publique si nécessaire ( si les nouvelles lois sécuritaires ne font pas de nous des terroristes ..A lundi !

  • Le 23 juin 2017 à 23:05, par ACHARD LAURENCE En réponse à : « Des ordonnances, oui, contre la finance ! » Meeting à Paris

    Plus je réfléchis plus je me dis que nous devons reprendre notre indépendance. Pourquoi ne pas créer une banque indépendante de la finance pour vider les banques actuelles et mettre en œuvre ces coopératives où tous les partisans de la révolution mettraient leur argent. Les intérêts de ces coopératives iraient à l’organisation d’une révolution pour mettre à terre la minorité qui gouverne le monde . Ce réseau doit être mondial.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45