Bonne résolution : le tirage au sort des éditorialistes !

par François Ruffin 02/01/2017

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

Pour cette année 2017, Fakir s’y résout : des antennes et des plateaux, il faudrait virer tous ces experts !

C’était hier, dimanche 1er janvier, dans Questions politiques, sur France Inter :

L’animateur, Nicolas Demorand : Fabien est au standard.
Fabien, auditeur donc : Bonjour à vous. Je me mets à faire à des rêves politiques, premièrement qu’on prenne en compte les votes blancs, l’abstention. Deuxièmement, qu’on ait une belle assemblée nationale, moitié de députés tirés au sort, moitié élus à la proportionnelle. Voilà, c’est le genre de rêves que je fais.
Arnaud Le Parmentier, du Monde : Y a des endroits où il y a du tirage au sort ? Parce qu’à part Athènes et mes souvenirs de grec ancien, je n’ai aucun souvenir de tirage au sort.
Marcel Gauchet, l’invité : Je crois qu’il y a toute une série d’expériences, dans des petits pays à ma connaissance…
Arnaud Le Parmentier  : Est-ce que dans un pays comme la France, ça a quelque chose d’un tout petit peu raisonnable d’avoir du tirage au sort ? Un métier où être ministre, être député, c’est faire des lois très complexes, est-ce que ça a un sens de faire du tirage au sens en prenant des gens…

Il faut entendre Arnaud Le Parmentier prononcer ça, avec sa bouche en cul de poule, sa suffisance, sa certitude d’appartenir à ce monde, de ministres, de députés, et de partager avec eux cette fameuse « compétence ». Que, dans un pays (démocratique) comme la France, la majorité des Français, employés et ouvriers, soit exclus de l’Assemblée nationale, voilà qui n’a pour lui rien de déraisonnable. C’est que le directeur éditorial du Monde, chroniqueur les lundi mardi mercredi dimanche sur France Inter, et le jeudi dans le 28 minutes d’Arte, partisan déchaîné du libre-échange, de Bruxelles, de l’Euro, du Tafta, anti-Grecs, anti-protectionniste, bref, garanti 100 % pensée unique, Arnaud Leparmentier prévoit la suite : le tirage au sort des éditorialistes (car de cette arène médiatique-là également, la majorité des Français est exclue).
Il n’est pas certain qu’on y gagne en « compétence ».
Mais à coup sûr, le ton y perdra en arrogance…

Alors, voilà ma bonne résolution pour 2017 (car résolus nous le sommes) : qu’on dégage les Arnaud Leparmentier, Laurent Joffrin et autres Dominique Seux des antennes. Que ça change un peu, qu’ils prennent notre place sur les strapontins, qu’on leur octroie quelques minutes de « débat », à l’occasion, pour se prévaloir de « pluralisme ».

Prenez ça pour mes meilleurs vœux fakiriens : on lâche rien !

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vos commentaires

  • Le 7 janvier 2017 à 22:52, par Rudy En réponse à : Bonne résolution : le tirage au sort des éditorialistes !

    Bonjour les « Fakiriens »
    je me propose pour être dans la liste de tirage au sort pour être éditorialiste. Mon avis ne vaut pas mieux que nos journalistes vedettes, mais pas moins...
    Moi aussi je peux faire passer une opinion pour une loi universelle sans alternative possible.
    Mais ne serait-ce pas pour Fakir, sous couvert d’ouverture du journal aux lecteurs, de faire bosser gratuitement la communauté Fakirienne ? ;-) la page « les exploités du mois » du journal va s’étoffer...

    Dans l’attente du prochain numéro...
    Rudy

  • Le 7 janvier 2017 à 20:01, par prune1 En réponse à : Bonne résolution : le tirage au sort des éditorialistes !

    François
    Je suis une fan, j’étais à votre avant première de MERCI PATRON à Perpignan, 2 salles ont été nécessaires , je serais dans la salle pour l’avant 1ere de ton 2eme film mardi 10, je m’étais vraiment bidonnée, j’ai adoré, j’espère ne pas être déçue par celui là
    J’achète Fakir tous les mois, j’aime le coté pratique et futé de votre démarche.

  • Le 7 janvier 2017 à 19:50, par Marc En réponse à : Bonne résolution : le tirage au sort des éditorialistes !

    Mr Leparmentier ne devrait pas prendre cet air perplexe pour si peu : même si la rédaction d’un texte de loi ou son étude peut paraître complexe, rien n’empêche le tiré au sort de recevoir l’assistance de personnes qualifiées dans le domaine de la FORME. Pour ce qui est du FOND, un tiré au sort, issu d’un milieu autre que celui de la politique, apportera sans commune mesure un regard nouveau, pragmatique et raisonnable sur n’importe quel projet, car il fait bel et bien parti de ceux qui connaissent les EFFETS des lois qui ont été votées sans lui par le passé, et souvent en sa défaveur.
    A la longue liste des suppôts du capital, nous pourrions ajouter DELAHOUSSE, il l’a bien mérité...

  • Le 7 janvier 2017 à 18:19, par Richardo En réponse à : Bonne résolution : le tirage au sort des éditorialistes !

    J’ai effectivement entendu ce monsieur sur la radio. Et je ne dirai qu’un mot :
    MR LEPARMENTIER c’est Hachi(e)s. Ha ha trop drole !

  • Le 7 janvier 2017 à 18:01, par Letellier En réponse à : Bonne résolution : le tirage au sort des éditorialistes !

    Pourquoi tant de modestie ? Pourquoi s’arrêter à ces trois là ? En matière d’arrogance et de suffisance on pourrait rajouter, par exemple : Sapin, Fillon, Le Foll, Collomb, Macron, Le Pen etc.....la liste n’est nullement limitative et un bon coup de torchon dans tout ce petit monde, cette camarilla mélangée droite gauche, permettrait de mieux respirer et, peut être, commencer à voir poindre la Démocratie. J’ai dit.

    Quand on aime la justice, on est toujours un révolté...
    Alfred Capus

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 70