Bonne résolution : le tirage au sort des éditorialistes !

par François Ruffin 02/01/2017

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

Pour cette année 2017, Fakir s’y résout : des antennes et des plateaux, il faudrait virer tous ces experts !

C’était hier, dimanche 1er janvier, dans Questions politiques, sur France Inter :

L’animateur, Nicolas Demorand : Fabien est au standard.
Fabien, auditeur donc : Bonjour à vous. Je me mets à faire à des rêves politiques, premièrement qu’on prenne en compte les votes blancs, l’abstention. Deuxièmement, qu’on ait une belle assemblée nationale, moitié de députés tirés au sort, moitié élus à la proportionnelle. Voilà, c’est le genre de rêves que je fais.
Arnaud Le Parmentier, du Monde : Y a des endroits où il y a du tirage au sort ? Parce qu’à part Athènes et mes souvenirs de grec ancien, je n’ai aucun souvenir de tirage au sort.
Marcel Gauchet, l’invité : Je crois qu’il y a toute une série d’expériences, dans des petits pays à ma connaissance…
Arnaud Le Parmentier  : Est-ce que dans un pays comme la France, ça a quelque chose d’un tout petit peu raisonnable d’avoir du tirage au sort ? Un métier où être ministre, être député, c’est faire des lois très complexes, est-ce que ça a un sens de faire du tirage au sens en prenant des gens…

Il faut entendre Arnaud Le Parmentier prononcer ça, avec sa bouche en cul de poule, sa suffisance, sa certitude d’appartenir à ce monde, de ministres, de députés, et de partager avec eux cette fameuse « compétence ». Que, dans un pays (démocratique) comme la France, la majorité des Français, employés et ouvriers, soit exclus de l’Assemblée nationale, voilà qui n’a pour lui rien de déraisonnable. C’est que le directeur éditorial du Monde, chroniqueur les lundi mardi mercredi dimanche sur France Inter, et le jeudi dans le 28 minutes d’Arte, partisan déchaîné du libre-échange, de Bruxelles, de l’Euro, du Tafta, anti-Grecs, anti-protectionniste, bref, garanti 100 % pensée unique, Arnaud Leparmentier prévoit la suite : le tirage au sort des éditorialistes (car de cette arène médiatique-là également, la majorité des Français est exclue).
Il n’est pas certain qu’on y gagne en « compétence ».
Mais à coup sûr, le ton y perdra en arrogance…

Alors, voilà ma bonne résolution pour 2017 (car résolus nous le sommes) : qu’on dégage les Arnaud Leparmentier, Laurent Joffrin et autres Dominique Seux des antennes. Que ça change un peu, qu’ils prennent notre place sur les strapontins, qu’on leur octroie quelques minutes de « débat », à l’occasion, pour se prévaloir de « pluralisme ».

Prenez ça pour mes meilleurs vœux fakiriens : on lâche rien !

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vos commentaires

  • Le 8 janvier 2017 à 20:03, par Berthou Pierrick En réponse à : Bonne résolution : le tirage au sort des éditorialistes !

    Le discourt de Le Parmentier est atroce de suffisance , malheureusement cela correspond bien à l’état d’esprit de nos dirigeants. Le pire est qu’ils présentent tout ce foutoir qu’est l’ultra lébéralisme avec le libre échange, la dérégulation, le tafta etc, comme de la liberté de pensée alors que justement nous sommes en plein dans la pensée UNIQUE !!! De la même manière lorsque les ultra libéraux de droite comme de gauche veulent torpiller la sécu soit directement soit en ne la défendant pas, sous prétexte qu’il faut moderniser notre système social, en proposant des baisses de cotisations et en faisant appel aux compagnies privées avec les conséquences que cela aura, alors que justement c’est cette solidarité qui fait la sécu qui est moderne et qui se rapproche de la justice .
    Alors oui bien sur il faut s’opposer ENERGIQUEMENT à tous ces pompiers pyromanes !
    Bonne Année à Fakir et à ses amis.

  • Le 8 janvier 2017 à 10:27, par Narbé En réponse à : Bonne résolution : le tirage au sort des éditorialistes !

    Bonjour à vous,
    Bloavez Mad 2017, même si elle risque d’être douloureuse.
    Devant ce triste constat d’experts en expertise, nos « Bernard Maris » nous manquent cruellement. Oncle Bernard n’a pas été remplacé et ses débats contradictoires avec Seux non plus.... pour autant qu’ils soient remplaçables. La pensée unique nourrit ses ouailles et n’aime pas le hasard. Elle préfère le vide ou l’insignifiant au débat d’idées.
    On lâche rien et, quand on peut, on reprend du mou !

  • Le 8 janvier 2017 à 09:06, par PhL38Fr En réponse à : Bonne résolution : le tirage au sort des éditorialistes !

    OUI OUI OUI et encore trois fois OUI !

  • Le 8 janvier 2017 à 08:29, par Helene Boyance En réponse à : Bonne résolution : le tirage au sort des éditorialistes !

    Quand les privilèges deviennent des droits naturels.....ceux qui n en n ont pas sont naturellement exclus du gateau......et se voient refuser le droit meme de penser...
    Les pauvres sont toujours coupables d être pauvres. Même !!!! N aiment ils pas leur pauvreté ? Vivre dans la rue ? Le pied !!!! Un choix de vie !!!!!

  • Le 8 janvier 2017 à 06:35, par Eric Piel En réponse à : Bonne résolution : le tirage au sort des éditorialistes !

    Bien entendu contrairement aux affirmations de ce « petit marquis », actuellement et ici en France, le tirage au sort existe. Et même pour la chose la plus sérieuse qui soit : « rendre la justice ». Les jurés des procès d’assises sont tirés au sort et la présence y est même obligatoire !

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 70