Nuit Debout : l’étape d’après ?

par L’équipe de Fakir 17/04/2016

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

La place de la République est remplie, et des Nuit debout ont essaimé en Province, et même à l’étranger. Très bien, la première étape est remplie.
Mais doit-on s’en contenter ?

Les Nuits Debout sont une belle réussite, largement couverte par la presse. Mais attention à ne pas se trouver si beaux en ce miroir médiatique. Attention à ne pas s’applaudir sur le chemin parcouru, sans voir tout celui qu’il nous reste à faire. Attention à ne pas croire que la « grève générale », voire la « révolution » vont advenir, parce qu’on les évoque de manière incantatoire dans les AG. Attention à ne pas s’aveugler sur l’océan de résignation, encore, dont est fait la France, parce qu’on a bâti notre mini-îlot de révolte.
Ces risques, nous ne les énumérons pas pour décourager, mais au contraire : pour les surmonter. Nous avons les ressources, l’énergie, la volonté, pour donner une nouvelle impulsion, pour aller plus loin. Mais vers où, justement ?

On se retrouve mercredi 20 avril à 19h à la Bourse du Travail, rue du Château d’Eau, à Paris ! Avec plein de monde et en fanfare.

Lien de l’événement : c’est par là !

PDF - 2.3 Mo
Nuit Debout : l’étape d’après ?

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vos commentaires

  • Le 11 juin à 11:31, par mailhes En réponse à : Nuit Debout : l’étape d’après ?

    tres bonnes graines de planter encore un peu de temps et de patience afin que le mouvement devienne europeen le nord est frileux allons le rechaufer

  • Le 15 mai à 11:56, par FRANCK LACROIX En réponse à : Nuit Debout : l’étape d’après ?

    La première révolution, c’est jeter sa télévision, merci !!!!

  • Le 22 avril à 15:49, par Éric GIBAULT En réponse à : Nuit Debout : l’étape d’après ?

    Heu juste un détail qui semble échapper à beaucoup ici comme dans toutes les manifestations de Nuit debout. C’est bien de vouloir changer le monde mais sans pouvoir on fait quoi ? Il faudrait peut-être déjà s’interroger sur comment fait-on pour l’avoir ? Oh là ! J’ai écrit une connerie ??

  • Le 22 avril à 13:34, par Francis En réponse à : Nuit Debout : l’étape d’après ?

    J’ai participé à des assemblées place de la République et tout le monde semble se focaliser sur des détails (quels droits, quelles actions, quelle banderole... ?) alors qu’il faudrait synthétiser un seul message et le diffuser massivement, par tous les moyens. Pour moi, il s’agit d’un mouvement qui se résumerait à une refonte totale de l’idée démocratique pour en faire une démocratie active. Dire clairement que nous ne voulons pas d’élections en 2017. Cela passerait par une nouvelle constitution avec vote par tirage au sort pour l’assemblée nationale, par exemple.

  • Le 22 avril à 10:59, par Éric GIBAULT En réponse à : Nuit Debout : l’étape d’après ?

    Il y a du progrès Fakir publie mes réactions ! Ce mouvement trouvera difficilement un autre mode fonctionnement que celui du blablabla. Pourquoi ? C’est sa seule finalité car si demain il faut sérieusement passer à l’action je ne vois pas dans cette composante les ressources nécessaires. On veut bien faire la révolution mais à moindre coût comme la révolution pacifique n’est-ce pas ?

0 | 5 | 10 | 15