Merci Myriam ! La loi El Khomri par l’absurde

par François Ruffin 21/03/2016

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

On peut faire, on le doit, la critique des mesures que contient la loi El Khomri. Mais il faut surtout faire la critique des mesures qu’elle ne contient pas : la ministre s’attaque-t-elle, le moins du monde, aux causes réelles du chômage ?

L’entreprise ECCE, sous-traitante du groupe de luxe LVMH, fabriquait des habits Kenzo à Poix-du-Nord (59). Matière première et main d’œuvre, tout compris, un costume revenait à 80 € en sortie d’usine – pour être revendu près de 1000 € en boutique. La marge était appréciable, mais insuffisante : la production a été délocalisée en Pologne, puis en Bulgarie, et peut-être en Grèce, à la recherche de salaires toujours plus bas. Que prévoit la loi El Khomri contre ça ? Rien. Une autre loi est-elle prévue, à Bercy, contre ça ? Non, aucune. Valls, Macron, Hollande se taisent.

L’entreprise Pentair, à Ham (80), est hyper-rentable : 22,4% de marges, avec un carnet de commande tellement plein que les employés travaillent jusqu’à 46 heures par semaine. Et pourtant, elle va fermer l’an prochain. Les plans « sociaux » vont démarrer en septembre. La production sera délocalisée en Inde. A tel point que le député de droite du coin, Stéphane Demilly, s’écrie : « Ce sont des salopards de financiers, il faut le dire. » Mais contre ces « salopards de financiers », que prévoit la loi El Khomri ? Rien. Une autre loi est-elle prévue, à Bercy, contre ça ? Non, aucune. Valls, Macron, Hollande se taisent.

Dumping tous azimuts

Le lave-linge de Whirlpool est parti à Poprad, en Slovaquie, les pneus Contis en Roumanie, les Goodyear à Katowice, en Pologne, et les papier-peints Abélia, les climatiseurs Magnetti-Marelli, les composants électroniques Honeywell, les chips Flodor, etc. Et tout ça, pour un dumping tous azimuts, social, fiscal, environnemental, monétaire parfois (et même sur la sécurité des travailleurs). Mais contre cette désindustrialisation massive - avec des dégâts psychologiques, des conséquences politiques – que prévoit la loi El Khomri ? Rien. Une autre loi est-elle prévue, à Bercy, contre ça ? Non, aucune. Valls, Macron, Hollande se taisent.

« Mon adversaire, c’est la finance », déclarait François Hollande durant sa campagne. Mais capitulant d’avance devant cet « adversaire », renonçant à réformer l’ordre macroéconomique, signant des deux mains les traités eurostéritaires, le gouvernement en est réduit à du bricolage contre les salariés : plafonnement des indemnités de licenciement, paiement des heures supplémentaires, salaires des apprentis…
Qui peut croire que résident là les causes réelles, massives, profondes du chômage ?

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vos commentaires

  • Le 18 mai à 09:22, par liaunet muriel En réponse à : Merci Myriam ! La loi El Khomri par l’absurde

    que faire, que dire,qu’écrire ? c’est à nous le peuple de réagir,notre plus forte « arme » c’est le boycott et les rassemblement pacifique,ça demande du temps de l’énergie,mais l’enjeu est trop important pour détourner le regard de ce vaste gâchis.
    les finances asphyxient l’Europe suivit de très prés par le traité transatlantique
    il faut agir,arrêter de ce laisser corrompre par les média et les hommes politiques,ce n’est pas eux qui trouverons les solutions,car ils ne vivent pas dans le même monde que la majorité des êtres humain.
    les rois sont devenues des présidents,les comte,duc...des ministres,et le peuples est toujours « taillable et corvéable à merci »
    boycott et rassemblement pacifique,pour décider de notre avenir.

  • Le 24 avril à 09:51, par Patrice Leininger En réponse à : Merci Myriam ! La loi El Khomri par l’absurde

    Et si le président Hollande n’était pas aussi mauvais que ce que nous entendons et lisons a longueur d’ondes et d’encre ,artisan d’une voie moyenne impensable , réconciliatrice,bousculant les clivages idéologiques de ses détracteurs qui nous promettent ,comme à chaque fois de dresser un camp contre l’autre. Aussi je lui renouvelle ma confiance ,reste attentif à la loyauté de son équipe et respecte ,comme acteur citoyen,le mandat de 5 ans,au terme duquel je comparerai les projets proposés ... Patrice

  • Le 24 avril à 09:50, par Patrice Leininger En réponse à : Merci Myriam ! La loi El Khomri par l’absurde

    Et si le président Hollande n’était pas aussi mauvais que ce que nous entendons et lisons a longueur d’ondes et d’encre ,artisan d’une voie moyenne impensable , réconciliatrice,bousculant les clivages idéologiques de ses détracteurs qui nous promettent ,comme à chaque fois de dresser un camp contre l’autre. Aussi je lui renouvelle ma confiance ,reste attentif à la loyauté de son équipe et respecte ,comme acteur citoyen,le mandat de 5 ans,au terme duquel je comparerai les projets proposés ... Patrice

  • Le 20 avril à 14:58, par Moumni En réponse à : Merci Myriam ! La loi El Khomri par l’absurde

    Oui le travailleur est exploité, mais il est encore plus exploité dans d’autres pays et c’est principalement pour cette raison que des entreprises délocalisent. Que faut il faire ?
    1) les gréves à répétition vont accélérer la cadence des délocalisations
    2) obliger la France à contrôler ou même à fermer ses frontières aux produits étrangers, cela va l’asphyxier et ressemblera à la Corée du Nord
    3) partager équitablement les bénéfices des entreprise, aucun patron ne l’acceptera, c’est le principe même du capitalisme (économie de marché).
    Comme nous n’avons plus le chois du système économique, la solution c’est d’accepter ce qui est offert sinon créer sa propre entreprise, une chambre d’hôte est une entreprise rentable dans un pays touristique.

  • Le 18 avril à 11:36, par ARNAUD En réponse à : Merci Myriam ! La loi El Khomri par l’absurde

    Et si un jour on remettait l’individu dans le contexte HUMAIN, être vivant, et non plus dans celui d’objet, vous savez celui qu’on jette comme un mouchoir papier après usage. Mais cela, il est vrai, ne rentre pas dans la dynamique productiviste créatrice de rentabilité à outrance. Encore que parfois quelques patrons français avec leurs ouvriers (employés) réalisent une rentabilité extraordinaire, mais ce ne sont que des individus qui vivent en harmonie avec d’autres individus sans les exploiter dans une relation de partage et d’entente. Ah ! j’oubliais la finance ne connait pas le relationnel avec les êtres humains.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25