Loi travail - En juin, on accélère !

par L’équipe de Fakir 02/06/2016

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

Contre la loi travail, c’est le moment d’enfoncer le clou. On a prévu des actions tout le mois de juin, et on va avoir besoin de vous pour les mener.

Mardi dernier, on organisait notre soirée « Loi travail, à l’abordage » à la Bourse du Travail à Paris

Parce qu’on sent que ça commence à pétocher en face, qu’ils deviennent plus hargneux, alors, et que c’est pas le moment de lâcher !

Après les prises de paroles, on a cogité tous ensemble, et il en est ressorti plusieurs propositions d’actions pour les jours à venir :

Tout le mois de juin : votation citoyenne

Organisez votre propre votation citoyenne dans toute la France, sur votre lieu de travail, votre lieu de vie, sur une place, dans votre lieu d’étude...

Toutes les infos, mode d’emploi, matériel sur http://votationtravail.fr/

7 juin : opération « Qu’a voté votre député ? »

Pourquoi le 7 juin ?
Le 7 juin 1936, étaient signés les accords de Matignon. Avec le Front populaire et le parti socialiste de Léon Blum, les travailleurs obtenaient les quarante heures, les congés payés, les conventions collectives, les hausses de salaires.
Quatre-vingts ans plus tard, le parti socialiste de François Hollande casse le Code du travail, gèle le Smic, recule l’âge de la retraite, passe en force avec le 49.3, etc. Mais si le trio Hollande-Valls-Macron a pu faire tout cela, c’est parce que des députés l’ont soutenu. Parce qu’ils ont eux-mêmes renoncé à leurs engagements de campagne. Parce qu’ils n’ont pas fait tomber le gouvernement.

On fait quoi ?
En musique, en affiches et en discours, nous lancerons donc notre campagne « Qu’a voté votre député ? » devant le siège du Parti socialiste à Paris et devant les diverses fédérations du PS en province. Il s’agit de faire comprendre à « nos représentants » que leurs votes sont scrutés, et que ça aura des conséquences dans les urnes.

Vous pouvez télécharger ici des tracts département par département : https://drive.google.com/a/fakirpresse.info/folderview?id=0B6L4LsIWeNgfelMtc1NReXo5R1k&usp=sharing#

Et là des visuels qui détournent des affiches officielles du PS : https://drive.google.com/a/fakirpresse.info/folderview?id=0BxoCCllXrnBiNkFYX3FvQjZyYzA&usp=sharing#

On s’organise comment ?
Chaque groupe est invité à inventer sa propre mise en scène (fanfare, rose fanée, ou à décapiter, ou jaune...), à la filmer sur périscope, à prendre des photos et les renvoyer à Fakir.

Pour Paris, une réunion de travail est prévue ce samedi à 14 h à République.

Pour la Somme, 70 000 tracts - un par foyer - seront boités dans la première circonscription (terre d’élection de Pascale Boistard, devenue membre du gouvernement Valls).

Pour les autres villes, ça s’organise. Tous les contacts ici : http://www.fakirpresse.info/operation-nous-ne-voterons-plus-ps

9 juin : on bloque Paris

Pourquoi le 9 Juin ?
Le 9 Juin nous fêtons les quatre mois du début de la mobilisation contre la Loi Travail suite à un appel des étudiants et lycéens. Dans le calendrier des Nuits Debout le 9 Juin c’est le 101 Mars et on pense qu’un tel chiffre ça se fête ! Le 9 Juin c’est aussi la veille de l’Euro mais également une journée d’action pile entre celle du 2 juin et la manif’ du 14 Juin, c’est l’occasion d’amplifier le combat.

Où ?
Dans les métros, sur le périph’ et aux Portes de Paris. Les équipes sont en cours de construction.

Comment ?
A voiture, à vélo ou à pieds. Avec l’aide de nos camarades syndiqué.e.s, des taxis et des autres.

Pour quoi faire ?
Pour garantir la liberté de circulation dans le métro ou bien la ralentir sur certains axes. Pour faire des matches de foot ou distribuer nos tracts. Globalement, cette action vise à faire la Grève de la circulation.

On s’organise comment ?
On se retrouve tous et toutes ce Vendredi 3 Juin à 19h à la Bourse du Travail pour finaliser tout ça.

10 juin : opération carton rouge

Pourquoi le 10 juin ?
Le 10 juin, c’est l’ouverture de la coupe d’Europe de football, et le premier match de l’équipe de France.

On fait quoi ?
Le but, c’est de faire en sorte que les supporters aient l’occasion de montrer leur désaccord vis à vis de la Loi Travail.
Plusieurs modes d’actions :
1/ Distribution de tracts dans les RER B, D et la Ligne 13 avant le début du match
2/ Essayer de faire entrer des banderoles en appui des groupes de supporters
3/ Lancer un hasthag.

14 juin : manifestation nationale à Paris

Une plateforme de covoiturage est mise en place sur afin d’organiser les montées à Paris : http://covoiturage-libre.fr/manif_14juin.php

17 juin : opération casseroles debout

L’idée serait de se retrouver devant des lieux emblématiques pour faire du bruit.
Sans beaucoup plus de détails, on vous propose de contacter : carolinedehaas loitravail.lol

Fin juin-début juillet : organisation d’une rencontre nationale des luttes ?

Idée de faire un rendez-vous à paris et un rendez-vous en province, regroupant les luttes de toute la France, les Nuit Debout, etc.

Qu’on en finisse avec la loi Travail, et qu’on passe au reste ensuite !
Aujourd’hui plus que jamais :

Sans vous, on ne peut rien. Avec vous, on peut beaucoup.
Et c’est pour ça qu’à la fin c’est nous qu’on va gagner !

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vos commentaires

  • Le 8 juin à 15:27, par Chuiton En réponse à : Loi travail - En juin, on accélère !

    Comme chaque grands événements sportifs internationaux, les politiciens, les présidents en place s’accaparent systématiquement la photo de famille. À coups de belle phrase, sur le rassemblement de la nation etc... Dans un but uniquement électoraliste en vue d’un effet d’aubaine, héritage de la méthode Chirac 98😠. Nous devrions faire rentrer les politiques dans leurs arènes politique, pas de place à la récupération dans les stades. À coup d’argumentaires pour dénoncer cette mascarade et en vue d’une action en direct appelants les supporters à crié le mot d’ordre« RÉSISTANCE » le point levé. Le peuple uni qui ferait dégager les politiques mais bien sûr c’est une idée et elle n’est bonne que si elle est partagée, argumenté et validé. Voilà ct une idée de la matinée eu au réveil pour lutte efficace. FIL3211

  • Le 8 juin à 12:29, par chris62 En réponse à : Loi travail - En juin, on accélère !

    Faudrait distribuer des tracts en masse, pour informer les gens, qui ne se rendent pas compte que çà concerne tous les travailleurs. la majorités des gens s’insurgent contre les grévistes et c’est çà le problème, l’opinion politique via les média montre les grévistes comme des « trouble-fêtes », et ceux qui prennent en otage les français, alors que cette loi est un retour en arrière sur nos conditions et en plus adoptée de façon anti-démocratique avec le 49-3. Expliquons leurs

  • Le 7 juin à 20:31, par douag ali En réponse à : Loi travail - En juin, on accélère !

    je suis cegtiste et je veux pas de cette loi travail et de ce gouvernement

  • Le 6 juin à 21:33, par regnault En réponse à : Loi travail - En juin, on accélère !

    inutile d’essayer de nous convaincre nous le sommes déjà ,mais comment donner un coup de main dans l’Aude ou les PO dites nous comment faire merci !

  • Le 6 juin à 14:06, par Éric GIBAULT En réponse à : Loi travail - En juin, on accélère !

    Loi travail... Nuit Debout... c’est intéressant mais pas assez mobilisateur pour la population des sans et des précaires. Tout cela n’est pas à la hauteur de l’urgence sociale . Jusqu’à maintenant je n’ai vu qu’un dispersement des forces entretenu par des leaders d’opinions d’horizons divers qui n’ont aucune volonté ni intérêt à imaginer un vrai mouvement solidaire capable de mettre en péril le système.

0 | 5 | 10 | 15 | 20