« Les Yé-quoi ? » Les Yézides du Sinjar à la Picardie

par L’équipe de Fakir 22/02/2016

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

« Les Yé-quoi ? », Fakir Éditions & RESF80, 60 pages, 9 euros (+2€ de frais de port)

À commander dans toutes les bonnes libraires, directement sur notre boutique ou en nous retournant un bon de commande !

La première fois que Tatiana, dix ans, a prononcé ce mot, « Yézidi » je n’étais pas trop sûr de l’orthographe. Dans ma transcription de l’époque, j’avais mis des points d’interrogation. J’avais recherché, vite fait, dans le dico. Rien dans le Larousse, ni dans le Robert. Pas davantage sur Wikipédia. Juste un article, qui parlait d’ « adorateurs du diable et de persécutions. J’en ai rapidement conclu que les Yézides étaient, grosso modo, les »Juifs du Caucase".

Jusqu’en août 2014 : massacrés en Irak par Daesh, ils faisaient d’un coup la Une de l’actualité. Mais ils avaient l’habitude : « C’est le 74e génocide de notre histoire décomptait Vitali. Pourquoi pareilles persécutions ? Parce qu’ils célèbrent »l’ange-paon" ? Parce qu’ils saluent chaque matin le soleil ? Parce qu’ils ne portent pas de bleu ? Parce qu’ils s’interdisent la laitue et le chou-fleur ? A force de rencontres, dans ma ville, à Amiens, je suis parti à la découverte de cette religion bizarroïde.

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vos commentaires