Ecopla Scop : Et après ? La surprise ?

par François Ruffin, Sylvain Laporte 11/10/2016

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

Les juges se sont donnés jusqu’au jeudi 20 octobre pour délibérer. Mais est-ce que la bataille des Ecopla va s’arrêter là ?

Y a des jours comme ça, où on ne sait pas trop s’il faut rire ou pleurer.
Plein de monde, à l’entrée du procès, pour les soutenir.
Des caméras, des micros, de France Inter, de RTL.
Une haie d’honneur, à vous mettre les larmes aux yeux, aux cris de « Ecopla vivra ».
Même une lettre de Sapin, qui les assure du soutien du gouvernement.
Et puis, et puis, la Justice...
Enfin, telle est son nom.
Le droit plutôt.
Le code, tous les articles, les alinéas.
Qui si souvent paraissent s’opposer à la Justice.
Ainsi du parquet, qui n’a pas bougé le petit doigt depuis deux ans, et qui là, par la bouche du procureur, représentant de l’Etat, estime la plainte des anciens salariés « irrecevable ».
Ca leur fout l’angoisse et la rage, aux copains d’Ecopla.
Ca les déprime sur le coup.
Nous aussi, évidemment, par la bande.

On bouffe ensemble le soir, ensuite.
On se serre les coudes.
On en recause, on arrose ça.
Et ça fait germer des idées.
Est-ce que, forcément, est-ce que, même en cas de jugement négatif, est-ce que la bataille va s’arrêter là ?
C’est à eux d’en décider.
A ces salariés qui, jusqu’ici, de Saint-Vincent-de-Mercuze aux beaux quartiers de Paris, se sont montrés courageux, déterminés. Parce que c’est de la fatigue nerveuse, tout ça, de l’épuisement, que d’envoyer tous ces mails, de prendre le train, d’être toujours aux aguets.
S’ils décident de poursuivre, alors, bien sûr, on les accompagnera.
Avec encore des surprises dans notre musette.
Avec, loin de se replier, la perspective d’élargir la lutte.
Comment ?
Motus et bouche cousue : c’est une surprise, on vous dit.
Qu’on révèlera le jeudi 20 octobre, sans doute, à Grenoble, en même temps que le délibéré…

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.