CETA : Fakir publie son premier sondage !

par François Ruffin, Sylvain Laporte 18/11/2016 paru dans le Fakir n°(78 - en kiosque) décembre 2016 - janvier 2017

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

C’est le genre de caprice qu’on peut se permettre, maintenant, avec notre cagnotte : un vrai sondage. Utiliser les armes de l’ennemi. Et tant qu’à ne pas faire les choses à moitié, on est passés par l’IFOP, l’institut de Laurence Parisot.

On a commandé trois questions, à l’IFOP. On en avait plein d’autres à leur soumettre :

  • Au choix, préférez-vous la disparition de :
    - l’Union européenne ;
    - la démocratie ?
  • Pensez-vous que la Commission européenne est plus ou moins démocratique que le Comité central de l’ex-Union Soviétique ?
  • Souhaitez-vous la dissolution de la Commission européenne… dans l’acide ?

Jérôme Fourquet, le directeur opinion de l’IFOP, nous a gentiment recadrés pour « garantir notre sérieux ». C’était vexant : comme s’il n’était pas assuré depuis longtemps !

Et comme dans les vrais journaux, on a sollicité le directeur opinion de l’IFOP pour un commentaire. Jérôme Fourquet :

Le premier point, c’est que l’heure n’est pas à la promotion du libre-échange. C’est un climat qui prévaut depuis 2005, la crise de 2008 n’ayant pas arrangé les choses. Le sentiment qui domine, c’est : la mondialisation économique fait plus de dégâts qu’elle n’apporte d’opportunités.
A gauche, si on regarde politiquement, on voit que cette situation lance un nouveau défi, idéologique : comment conjuguer internationalisme et demande de protection ?

Le second point, c’est que, du fait de cette opposition, les citoyens demandent à être consultés. Et à être consultés directement. C’est peut-être la principale information de ces réponses, c’est presque un sondage sur la démocratie : ‘‘Comment gouverner ?’’ On voit dans les catégories populaires, et sur le plan politique au Front National et au Front de Gauche, une forte demande de référendums. Alors qu’en haut de la pyramide, dans les CSP+, dans les partis de gouvernement, l’idée demeure qu’on peut faire ça entre nous.
Et ça renvoie à tout le débat sur l’Europe, qui apparaît comme construite par des experts, parce que les peuples ne peuvent pas comprendre, avec une dénonciation des sirènes populistes.

Retrouvez notre enquête sur l’histoire secrète du CETA en intégralité dans notre dernier numéro en kiosque à partir du 19 novembre 2016 !

Voir en ligne : Retrouvez toute notre enquête sur le CETA dans notre n°78 !

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vos commentaires

  • Le 19 novembre à 21:52, par Marc Pion En réponse à : CETA : Fakir publie son premier sondage !

    Instructif et cela montre que les français et plus particulièrement les ouvriers veulent PARTICIPER aux décisions qui les concernent

  • Le 19 novembre à 16:19, par l’Oncle H En réponse à : CETA : Fakir publie son premier sondage !

    Vraiment dommage d’aller s’embrouiller l’esprit avec des résultats de sondages !

    Le débat, dont les puissants froussards n’ont eu de cesse de nous dépouiller depuis le Moyen-Age, y gagne-t-il ?

    Le chefFakir procédera-t-il de cette manière pour savoir s’il va se porter candidat ?

    Oùcestquonva ?

    l’Oncle H
    http://oncleh.free.fr

  • Le 18 novembre à 11:11, par toyo En réponse à : CETA : Fakir publie son premier sondage !

    Bah il faut alors mettre le nombre de gens contacté, la méthode de sélection (qu’est-ce qui garantie la représentativité ? tirage par strate de CSP ?), le media (téléphone ?) par lequel ils sont contactés et tirés au sort.