Merci Patron ! La soirée à Vayrac

par L’équipe de Fakir 08/01/2016

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

Pour la première des avant-premières de la grande tournée hivernale de Merci Patron, on s’est retrouvé à Vayrac, au fin fond du Lot, à peine plus de 1300 habitants. Et ben même là vous répondez présent.

Pour récupérer le réal’, à la gare de Brive, y’avait Véro et Paul, avec leur chouette affiche.

On était pas les seul à venir de loin, certains ont fait le déplacement, depuis Aurillac, Périgueux, à plus d’une heure de route.

Même les sceptiques sont venus, comme Thierry, éducateur : « Avant de voir le film, je me disais un peu blasé : “Bon, je viens soutenir, mais ce qu’il y a dedans, les délocalisations, tout ça, je le sais déjà.” Mais là, bon sang, non, quelle surprise ! Je ne m’attendais pas à ça. »

On veut pas se vanter, mais apparemment on a fait un carton. Plus de 150 spectateurs au ciné l’Uxello, c’est pas tous les jours. Et c’est pas nous qui le disons, mais Paul, un habitué des lieux :

Les jours fastes pour l’Uxello de Vayrac, petit cinéma Art et Essai, c’est quand sont projetés des « Famille Bélier », des « Bienvenue chez les Ch’tis », qui remplissent la salle de 197 places. Et quand c’est une quarantaine de spectateurs qui se déplacent pour une projection normale, les responsables se frottent les mains, la soirée a été bonne !

« Merci patron ! », le Fakirien film de François Ruffin présenté en avant-première ce mercredi 6 janvier, a fait exploser les compteurs. Peu de sièges inoccupés, une file d’attente comme aux plus beaux jours de la disette devant les épiceries de village derrière le rideau de fer, c’est ce qu’on a vu à l’Uxello.

Ce qu’on l’on retiendra de cette soirée, c’est le film, c’est « Merci Patron ! ». Pas un film coup de poing dans la gueule, pas un film rentre dedans, mais un film qui « dépote » furieusement. Le pitch ? François Ruffin, amoureux transi de Bernard Arnault, la première fortune de France, va tout tenter pour amener son idole sur les chemins tortueux de l’humanité solidaire. C’est une plongée tendre ces chez gens de peu que Bernard Arnault a conduit aux confins de la misère, du désespoir. C’est un hommage appuyé à ces militants syndicalistes qui ne baisseront jamais les bras. Et comment ne pas se sentir touchés au spectacle de ces gens qui reconquièrent leur dignité en même temps que leur joie de vivre ?

François Ruffin a réalisé un long métrage qui nous regonfle pour un temps. Il est dans tous les plans pour la bonne cause : diablotin redoutable à l’assaut du roi du luxe qu’il amènera ( ?) à se joindre à un barbecue réjouissant. Et que dire de B.A. en slip de bain au milieu de ceux qui n’avaient jamais vu la mer …

« Merci Patron ! », un film tendre et repoussant, à mille lieux des « bisounours »… et si près de « la petite maison dans la prairie »… !

François Ruffin a répondu avec beaucoup de simplicité et une bonne dose d’humour [l’humour dans lequel baigne son film] aux nombreuses questions d’un public aussi étonné que conquis.
« Merci Patron » : un film à voir absolument.

Même Daniel, l’exploitant bénévole de ce petit ciné associatif, qui doit pourtant en voir, est conquis :

Ce film est formidable, avec des « acteurs » qui le sont tout autant. Il doit vivre. Il faudra évidemment qu’il vive après le 24 février sans la présence de François et j’incite les exploitants à le programmer. C’est un film salutaire mais pas dogmatique, qui montre que rien n’est perdu mais que rien n’est gagné d’avance, qu’il faut se battre et continuer à croire en la nature humaine. C’est encore mon cas !

Cette fois ça a marché, mais c’est pas tombé du ciel, c’est pas venu de rien. Paul l’a bien compris :

Une bonne couverture médiatique avec la presse écrite, les radios locales, une active campagne de com par les bénévoles avec Internet, Facebook, et le bouche à oreille, sont pour beaucoup dans cette inhabituelle affluence.

Alors continuez d’en parler, à vos amis, voisins, cousins. Pour contrer la « conspiration du silence », pourque Merci Patron ! soit un vrai triomphe populaire.

Parce que sans vous on ne peut rien. Avec vous on peut beaucoup. Et c’est pour ça qu’à la fin, c’est nous qu’on va gagner !

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vos commentaires

  • Le 15 janvier à 18:32, par Joelle En réponse à : Merci Patron ! La soirée à Vayrac

    Tout est dit !!! à nous effectivement de continuer d’en parler.
    Merci et Bravo à toute l’Equipe.

    Tchimbe raid, pa moli.
    Amicalement

  • Le 10 janvier à 10:39, par Loubet Lydie En réponse à : Merci Patron ! La soirée à Vayrac

    Très heureuse de ce démarrage, pour vous comme pour nous, et très attentive à la programmation sur Bordeaux et autour. Merci, merci !

  • Le 8 janvier à 23:28, par Evelyne Levet En réponse à : Merci Patron ! La soirée à Vayrac

    Merci François d’être venu présenter ton film à l’Uxello !
    Excellente soirée et très motivante pour nous tous bénévoles.
    De très nombreuses projections et des milliers de spectateurs pr Merci Patron !
    Allons nous abonner à Fakir pour soutenir tes projets.
    Evelyne L