Merci Patron - La parole aux spectateurs

par L’équipe de Fakir 24/02/2016

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

L’avis des intellos, des pros du ciné, c’est bien, mais celui qui reste le plus important, pour nous, c’est celui des spectateurs, le vôtre. Parce que sans vous on ne peut rien, avec vous on peut beaucoup. Et c’est pour ça qu’à la fin...

Vous l’aurez compris, on a commencé a présenter notre film Merci Patron !, avant sa sortie en salle le 24 février.

Certains ont donc pu le voir, dans un festival cet été, ou lors d’une soirée spéciale au cinéma du coin. Et à chaque fois, vous êtes nombreux à nous donner votre avis : enthousiaste, incrédule, ému, rigolard...

Nicole, elle, ça a été tout ça à la fois :

Ce film m’a fait sourire, rire et puis pleurer
Sourire car la malice reste le fil conducteur de cette magistrale manipulation que le pot de terre engage à l’égard du pot de fer.
Rire car ce pot de fer est rempli à ras bord de personnages ubuesques qui n’effraieraient même pas une mouche s’ils n’avaient pas autant de pouvoir.
Pleurer car pour un couple sauvé, combien sont en train de se noyer, ou sont déjà noyés.

Nouph, ça lui a plutôt refilé la pêche : ‏

On en sort avec un moral d’acier et l’envie de se battre !

Et tant mieux, parce que c’est un peu ça notre objectif, que pendant une heure et demie, une soirée, un moment, on oublie la morosité ambiante. Avec Alain, on dirait que ça a marché :

Mille bravos pour ce film qui fait chaud là où ça fait du bien, qui remonte le moral, qui donne foi dans l’avenir, qui montre qu’il y a un possible quand on est de gauche et qu’on se demande quoi faire. Je vais continuer à faire la promo de Merci Patron ! autour de moi.

Avec Jean-Yves aussi :

Un film extra, pour une fois la classe populaire passe sur les grands écrans, classe contre classe, on y retrouve très bien l’ambiance du journal Fakir, du militantisme de fond, joyeux, burlesque, avec du suspens et le père François avec un côté Michael Moore made in Picardie !

Certains, dont Christophe, s’enflamment peut-être un peu :

Ce n’est qu’un début, à partir du 24 février 2016 cela va être une déferlante. Ce film fera date dans l’histoire du cinéma mondial. Il y eu « Citizen Kane » ; « La Règle du jeu » ; « Le Cuirassé Potemkine » ; « 2001 : L’Odyssée de l’espace » ; « Apocalypse Now ».....il y aura dorénavant « Merci Patron » !

D’autres, comme Xavier, en perdent carrément tout sens de la mesure :

J’ai eu la très belle chance de pouvoir le voir en ouverture du Festival du film Grolandais à Toulouse. Alors bien sur que oui, je veux participer à cet effort pour permettre une large diffusion de ce film qui donne vraiment la PATATE ! Je prends la totale et vous envoie un chèque de 2000€. C’est sans doute une grosse somme mais les enjeux, eux, sont énormes : ce n’est pas seulement un film, ou un journal, c’est une porte sur l’avenir. Merci Fakir !!!

Ce genre de réactions, on en reçoit des dizaines à chaque fois, par lettre, par mail, sur les réseaux sociaux ou en buvant un coup à la fin de la projo. Et ça nous rassure, parce que, du coup, on sait que vous serez là pour mettre en échec « la conspiration du silence » qui risque de nous toucher, avant la sortie nationale, le 24 février, que vous en parlerez, que vous y trainerez vos copains, cousins, voisins...

En bref, une fois de plus ça prouve que :

Sans vous, on ne peut rien. Avec vous, on peut beaucoup. Et c’est pour ça qu’à la fin c’est nous qu’on va gagner !

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vos commentaires

  • Le 26 avril à 14:58, par Lenglet Romain En réponse à : Merci Patron - La parole aux spectateurs

    Des rires, des pleurs, des applaudissements en plein film, de la communication avec les autres spectateurs... Jamais vu ça dans une salle de cinéma !
    Bravo

  • Le 17 avril à 16:34, par Valentin PARAGE En réponse à : Merci Patron - La parole aux spectateurs

    Salut salut les picards,
    originaire de Beauvais et actuellement en Allemagne, je n’ai pas manqué le film top 1 de l’année lors de mon passage en Normandie (Remercions au passage le ciné l’entracte de Falaise pour la diffusion. Un ciné, un vrai avec rencontres et débats à la suite du film). Oh oui que j’ai été triste de ne pas recevoir mon Fakir dans ma boîte aux lettres pendant quelque temps mais au final BRAVOOOO ! Bravo et merci (Patron !) pour ce film plein d’Humanité et qui redonne espoir !

    Aux plaisir de vous croisez au détour d’une lutte, restons debout !!

    Betteravement et avec le sourire

    Valentin PARAGE

  • Le 28 mars à 22:06, par Marie Pascale En réponse à : Merci Patron - La parole aux spectateurs

    Bravo bravo,
    Votre film fait du bien. Il nous démontre que ces soit-disant puissants sont beaucoup plus vulnérables que ce qu’on imagine. Un jour, ils seront renversés de leurs trônes dorés. Il faut y croire !
    Merci.

  • Le 28 février à 20:37, par JJ PAULEAU En réponse à : Merci Patron - La parole aux spectateurs

    On a ri, pleuré, hurlé, MERCI RUFFIN, ça fout la pêche et qu’on vienne pas nous parler des sans-dents, du populisme ou de la France d’en-bas parce que d’une, on leur pète leurs dents et de deux, la France d’en bas (avec un peu d’aide certes), elle leur a foutu dans l’os à ces gros malins ; ça veur dire que c’est possible !
    Du coup, on va acheter Fakir.
    Bisous à toute l’équipe et j’espère que les Révolutionnaires y vont pas se calmer pour l’année prochaine !
    JJP et Domi, 62 ans I’<3 FAKIR.

  • Le 21 février à 15:58, par Chantal En réponse à : Merci Patron - La parole aux spectateurs

    Bravo et encore bravo ! l’heure est grave mais le rire est là ! des paroles fortes, des culots monstres, des gens ordinaires extraordinaires, et une sacrée revanche sur l’oligarchie qu’on déteste ! Le pouvoir est aux mains de ceux qui osent et ce film en est une sacrée preuve ! vous transformez la colère en action de franche rigolade mais c’est du sérieux : merci... pour l’exemple !

0 | 5