Levée de Fronde pour Merci Patron !

par L’équipe de Fakir 30/11/2015

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

Dernière ligne droite pour notre film Merci Patron ! Le CNC nous refuse son aide. Face à cette censure qui tait son nom, on a une arme de construction massive : vous.

Alors oui, on sait, on a un peu disparu du paysage. On a reçu vos messages, vos inquiétudes, vos colères, pour nous demander ce qu’on pouvait bien faire depuis tout ce temps. On a répondu, patiemment à des dizaines de mails et d’appels.
Fallait pas vous inquiéter, va, Fakir n’est pas mort !

Depuis le printemps, nous avons concentré nos forces fakiriennes - qui ne sont pas nulles, mais pas infinies non plus - et nous les avons concentrées sur un seul front : le film.

On a trimé, toute l’année dernière, tout l’automne : des heures de montage et de tournage pour finir « Merci Patron ! » par petits bouts, de réunions – avec notre producteur Mille et Une productions et notre distributeur Jour2fête – de coups de fil à la CGT ou à ATTAC pour trouver des relais, d’avant-premières et de projections à organiser pour le début d’année.

Et puis, pour terminer ce film, on comptait sur les aides du CNC. Notre producteur tablait sur 80 000 €. Finalement, ce sera zéro. Face à cette censure qui tait son nom, on a une arme de construction massive : vous. Et grâce à vous, Merci patron ! sortira comme prévu le 24 février.
Alors on redouble d’efforts.
On finit le montage, l’étalonnage, le mixage, les graphismes, la musique.
On lance une campagne Ulule.
Car, dans ce qui s’annonce comme une bataille, médiatique, judiciaire, comme le premier groupe de luxe au monde, face à la « conspiration du silence » dont le CNC n’est que le premier maillon, on n’a que vous... et c’est déjà beaucoup ! On n’en veut moins à votre porte-monnaie qu’à votre bonne volonté !

Les explications du boss :

Le grand saut

Y’a une autre raison, pour laquelle nous n’avons plus sorti de journal depuis l’été : on s’échauffe pour le grand saut.

Merci patron ! va attirer les regards sur Fakir.
C’est le pari que nous faisons.
C’est sans doute, pour notre petit machin, une occasion unique. A ne pas manquer : nous devons être en ordre de bataille pour cette sortie.

Aussi, dans nos tuyaux, nous préparons un Fakir nouvelle formule, accompagnée d’un gros tirage : (150 000 exemplaires, dans tous les kiosques du pays), et d’une grosse campagne de pub (enfin, aussi grosse que le permettent nos finances, et en s’appuyant toujours sur vous, malheureux).

De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace ! On va casser la cagnotte, prendre le risque, ne pas gérer Fakir en boutiquiers.

Et avec cette certitude, dans les batailles qui s’annoncent :

Sans vous, on ne peut rien. Avec vous, on peut beaucoup.
Et c’est pour ça qu’à la fin c’est nous qu’on va gagner !

Si vous n’êtes pas abonné (c’est pas bien) et que vous souhaitez plus d’explications, voici la lettre qu’on leur a adressée (avec un petit livre en cadeau) : Banco !

PDF - 660.1 ko

Et à Noël, de nouveau, ils recevront un petit colis. Mais pour ça, il faut être abonné

Présentation de « Merci Patron ! » dans notre n°70 : « L’arnaque en version lutte des classes ! »

PDF - 664 ko
L’Arnaque en version lutte des classes

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.