La fete de leurs defaites

par L’équipe de Fakir 29/05/2012

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

On ne perd pas toujours contre les financiers. Loin de là. Redoutant une nouvelle incursion – la troisième en trois ans – dans son Assemblée Générale, Jean-Charles Naouri, PDG de Casino, a abandonné ses poursuites contre le journal Fakir et contre Là-bas si j’y suis. C’est l’occasion de fêter cette victoire – et bien d’autres, des petites et des grandes, de 1789 à 1936, de l’Islande à l’Equateur, etc. C’est l’occasion, surtout, d’en préparer des nouvelles, d’affuter nos armes et nos esprits, de réviser nos tactiques – pour, bientôt, ensemble, leur mettre « la pétoche ».

Rendez-vous le 06 juin 2012 à 19h


à la Bourse du Travail


3 rue du Château d’eau


75010 Paris // Métro République

Avec les interventions éclairées de Serge Halimi, Le Pavé, Jeudi Noir, Gérard Mordillat, Raquel Garrido, Gérard Filoche, Gilles Raveaud, Daniel Zamora, Mickaël Prince et Attac.

Et les interventions en musique de : La fanfare Marabout, La Rabia, Fred Alpi, Guyom Touseul et L’1consolable.

Tous ensemble parce que, notre modeste victoire, comme les précédentes (cinq procès, jamais condamné), ne doit rien ni à notre bon droit ni à leur bon cœur, ni au respect de la liberté d’expression, et patati et patata. Elle est le fruit d’un rapport de forces, le seul langage que de tous temps comprennent les puissants, un rapport de forces que nous avons construit avec vous, grâce à vous, au long de ces deux années. Car si nous n’avons pas l’argent pour nous, nous avons les gens, nous avons les hommes et les femmes de bonne volonté – qu’il suffit d’organiser un peu.

Alors faites circuler l’info, parlez-en à vos collègues, vos potes, votre famille, etc. et venez nombreux !
Téléchargez des flyers ici et
L’entrée est libre (et gratuite si vous avez deux journaux Fakir sous chaque bras !)

Comme on l’écrit sans cesse, mais c’est plus vrai aujourd’hui que jamais :

Sans vous, on ne peut rien. Avec vous, on peut beaucoup. Et c’est pour ça qu’à la fin, c’est nous qu’on va gagner !

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.