Kit de combat de la Fakirie

par ludo 22/02/2011

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

Enfilez la tenue de combat des fakiriens
et devenez vous aussi un super diffuseur au grand coeur !

L’air de rien, avec des bédés, de l’humour, des titres bizarres,
Fakir se veut une arme dans la bataille des idées.

À côté du gros journal, on produit donc des « T’chio Fakir » – petits, en picard.
Des quatre pages en couleur, qui sont destinés à la diffusion au bureau, dans les manifs, aux tournois de pétanque, afin de convaincre les copains, collègues, cousins, avec une contre-information rigolote sur la forme mais sérieuse sur le fond, pas bête mais accessible, combative mais pas sectaire.

Sont repris dans ces quatre pages des extraits de notre vilain petit canard, fâché avec tout le monde, ou presque. Entièrement rédigés et illustrés par des bénévoles, sans publicité, leur impression est financée par les abonnements et les ventes en kiosques.

Ces « Petits Fakir », vous pouvez les commander et les distribuer tout au long de l’année. On les vend à prix coûtant et vous pouvez les revendre 0,50€ pièce si vous le souhaitez.


De l’air à France Inter


« On ne quitte pas une maison qu’on trouve sale. On la nettoie. » estimait l’écrivain Barjavel. Idem pour la Maison ronde ! Pas de boycott, la reconquête !
France Inter, c’est à nous. Ce sont nos impôts, nos petits sous, notre redevance. Pas question, dès lors, de se résigner, d’abandonner l’antenne, d’appeler au « boycott ». Au contraire : on compte bien se bagarrer. Non pas contre France Inter, mais pour elle. Pour que cette antenne ne soit pas laissée au Medef et au show-biz. Pour que l’avenir ne s’écrive pas seulement sur des stations privées, bourrées de pubs et de tubes. Pour que les auditeurs reprennent la parole, pas seulement à l’antenne, mais au Conseil d’administration.


Rouge et Vert : On fait comment ?


Écolos et cocos, c’est pas toujours le grand amour. Alors, pour unir les deux contestataires, c’est quoi le plan ? Consommer moins, répartir mieux.
La voilà, notre écologie : justice sociale et exigence environnementale, ensemble, indissociables. Contre ces super-mégavégas riches qui polluent sans limite. Pour moins de croissance et plus de vacances.





Faut-il faire sauter Bruxelles ?

La Commission : rien que d’y songer ça nous fait bailler. Comment s’informer sur ce machin qui, à deux heures en Thalys de Paris, nous paraît si lointain ? Pour s’informer sur l’Europe, on a donc fait du tourisme. On s’est rendu à Bruxelles, dans sa capitale, pour voir autre chose que le Manneken Pis.
On a visité le « quartier européen », un kilomètre carré, environ. On a flâné parmi ces bâtiments aux vitres teintées, ces grandes esplanades. Et à se balader entre les tours, on découvre des détails, qui peuvent nous servir de symboles. Ainsi de cette plaque d’amitié, devant l’entrée du Parlement, entre les lobbies et les députés européens…



Pour tout renseignements supplémentaires :

— envoyez un courriel à diffusion fakirpresse.info
— nous téléphoner au 03 22 72 64 54
— télécharger notre bulletin de commande >> ici <<
et nous écrire à Fakir, 303, rue de Paris, 80000 Amiens.

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.