Encore un Fakir en kiosques

par L’équipe de Fakir 06/03/2012

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

Hey ! Le nouveau Fakir est dans les bacs ! 32 pages tout en couleurs... Alors que demande le peuple ? Qu’on le vole de trois euros ! Ou qu’on s’abonne sur notre nouvelle boutique en ligne !

Notre dossier : les voleurs de débat !

Les journalistes, les économistes, les instituts de sondages, les élus, nous volent le débat politique tout au long de l’année. Mais c’est particulièrement flagrant en ces temps de surexposition médiatique. Fakir a opéré un décryptage salutaire de cet enfumage permanent.


Le vote, à quoi ça sert ?

La règle du jeu électoral nous vole notre représentativité. Dès lors, à quoi bon voter ? Cette question, et bien d’autres, Fakir l’a posée à Patrick Lehingue, professeur de science politique.


Le travail en poussière

Depuis des décennies, les technocrates, qui n’ont jamais foutu les pieds dans une usine, nous volent le droit à un travail décent. Six mois par-ci, trois jours par-là, deux heures par jour… Les victimes de cette casse organisée on les connait, on les côtoie. Et dans un groupe, quand ferme une usine plutôt qu’une autre, la fraternité de classe et de condition éclate en mille morceaux. Ressurgissent alors des tentations que l’on aimerait encore qualifier de peu avouables.


On vole même les frites de nos gosses à la cantine
Mais ça ne va pas se passer comme ça !! Au cri de « la frite c’est la fête ! » les mômes spoliés sont partis à l’assaut de la mairie. Et ça a marché !


Y a qu’à Souchon qu’on a rien volé. Sa connerie et son talent : trop lourds à emporter. Revivez avec lui son initiation christique et critique au sacro-saint mariage de l’église catholique.

À lire aussi :
Le vote interne du journal Fakir, l’histoire des congés payés des gantiers de Millau, Mickael Prince et son magneto : La nouvelle arme anti-patrons, etc.

Bref, de la lecture clou de poing et de la castagne en quadrichromie ! Alors courez chez votre kiosquier ou abonnez-vous, mais lisez Fakir, bordel !

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.