Du champagne et un nouveau journal

par L’équipe de Fakir 15/05/2012

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

La guerre du droit n’aura pas lieu. Les croupiers du groupe Casino, le bien nommé, ont retiré leurs jetons des tables de la loi.

En clair, Naouri et ses sbires abandonnent les poursuites engagées contre Fakir depuis deux ans. C’est une victoire. Même si ce recul nous enlève le plaisir d’aller investir l’assemblée des actionnaires. Tant pis. (Mais c’est pas grave, les cibles potentielles ne manquent pas....) Du coup, toute la belle et impétueuse énergie que l’on s’apprêtait à dépenser sans compter dans cette lutte, on va l’utiliser à d’autres fins.

Venez à La Fête aux financiers

Le mercredi 6 juin 2012
à partir de 19 h
à la salle Ambroise Croizat de la Bourse du Travail de Paris

Une soirée jubilatoire pour nous remettre en mémoire les victoires du peuple contre les puissants sans scrupules. Les fois où ils se montrés acculés, réticents, larmoyants… De quoi repartir gonflés à bloc. (Plus de détails bientôt sur notre site)

Et puis accessoirement, au milieu de tout ça, on fait un journal. Si si, la preuve : le Fakir numéro 55 vient de sortir, offensif, combatif, batailleur. Après la présentation d’un document explosif sur le plan secret d’attaque des financiers, le dossier central développe les points essentiels à maîtriser, si l’on veut mener à bien la guerre des classes. Et nous, on veut. C’est pas le moment de mollir. C’est le moment de lire, de s’abonner, de diffuser... Parce qu’à la fin, c’est nous qu’on va gagner !

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.