Casino : les gros bras plutôt que le débat !

par L’équipe de Fakir 16/04/2011

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

Avec des anciens de Moulinex, avec des gérants de Petit Casino, des amis de Fakir et de Là-bas si j’y suis sont devenus actionnaires – et ils ont participé, ce jeudi, à leur première assemblée générale. Mais plutôt que le débat, Jean-Charles Naouri, le PDG de Casino, a préféré nous envoyer ses gros bras. Ce n’est qu’un début : la révolution est au bout de nos Livrets A !

En face de nous, Jean-Charles Naouri avait prévu une superproduction hollywoodienne, avec une centaine d’acteurs. Deux huissiers qui notent tous nos faits et gestes, dès le trottoir. Puis une vraie haie d’honneur : des vigiles sur tout le chemin vers l’entrée. Idem à l’intérieur de la salle, un bonhomme avec une oreillette tous les cinq mètres, des appareils photos qui mitraillent nos visages, des caméras qui filment chaque cm2. Et ils ont embauché Bertrand Blier, Jean-Pierre Castaldi, André Pousse, tous les Tontons Flingueurs étaient là pour nous surveiller, avec leurs gueules de chauve sortis d’un film de Audiard.

Nous, on en était restés au film familial tourné en Super8. Une vingtaine d’actionnaires, et comme chaque actionnaire a droit à un accompagnateur, les couples se sont formés rapidement, du pacs minute devant la porte.
Mais bon, passons sur le folklore, venons-en à l’essentiel, nos trois questions :

Pour les Petits Casinos :

La question dans notre pétition : « Nous demandons à Monsieur Jean-Charles Naouri de requalifier tous les ‘gérants non-salariés’ qui le souhaitent en ‘contrats de travail salariés’, avec 35 heures hebdomadaires et au-delà, des heures supplémentaires majorées. »

La réponse du PDG : c’est « non », assez clair ici.

Pour les Moulinex :

La question dans notre pétition : « Nous demandons donc à Monsieur Jean-Charles Naouri une chose très simple : qu’il rende aux anciens salariés de Moulinex les 25 millions d’euros de bénéfices (sa propre estimation) qu’il a retirés de cette débâcle. »

La réponse du PDG : « Ce n’est pas le lieu pour en discuter », a affirmé le PDG – et il n’y a d’ailleurs aucun lieu pour en discuter….

Pour la libéralisation de la finance :

La question dans notre pétition : « Entre 1984 et 1986, alors directeur de cabinet au ministère de l’Economie, Jean-Charles Naouri a opéré le ‘big-bang de la finance’. De son propre aveu, il a mis en œuvre cette ‘révolution’, non pas dans la transparence, mais de façon cachée. Nous lui demandons aujourd’hui de s’expliquer, en toute transparence cette fois, devant des députés, des journalistes, des citoyens, des caméras. »

La réponse du PDG : Jean-Charles Naouri a coupé le micro, et plutôt que le débat il nous a envoyés ses gros bras. En deux minutes, on était tous dehors. On peut donc considérer ça, également, comme un « non »

On s’est fait jeter en entonnant notre hymne – que vous pouvez répéter pour l’année prochaine :

Debout les petits actionnaires,
Debout les gérants d’magasins,
Ici résonne notre colère
Aux financiers mordons la main !
C’est la lutte à Jean-Charles
Groupons-nous et demain
L’assemblée générale
Sera dans le pétrin.

Bon, la conclusion de tout ça, c’est qu’on a intérêt de former une équipe de rugby vite fait avec les gérants de Petits Casino et les Moulinex. Qu’on forme un pack solide face aux gros bras de Jean-Charles…

Merci à Pierrick, Emmanuelle, Hélène, Eric, Linda et les autres, à toutes les bonnes volontés qui se sont manifestées – et qui ont manifesté.

Sans vous, on ne peut rien. Avec vous, on peut beaucoup. Et c’est pour ça qu’à la fin, c’est nous qu’on va gagner !

S’abonner au journal Fakir

_____________________________________________

Vous pouvez lire ailleurs :

La dépêche très honnête de l’AFP sur le site du Figaro, pour le plaisir !

Chez Regards.

Dans La Tribune.

Chez Basta.

Chez nos copains d’Article 11.

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vos commentaires

  • Le 30 janvier 2012 à 17:41, par Malandain David En réponse à : Casino : les gros bras plutôt que le débat !

    Je ne connais pas cette aventure mais les puissants sont toujours protégés et rarement les plus faibles alors que la morale voudrait que....
    Les plus faibles étant plus nombreux, les corporatismes et l’individualisme sont encrés dans les moeurs mais ne désesperont pas , les gens sortiront de la létargie pour réclamer leur dû confisqué depuis trop longtemps. Continuer votre combat, je retrouve tout les morceaux de l’armure et j’arrive. Doune

  • Le 5 novembre 2011 à 21:59, par Anne-marie Pon En réponse à : Casino : les gros bras plutôt que le débat !

    Salut François et les autres !
    C’est juste pour vous dire que je ne m’abonne pas à Fakir parce qu’en l’achetant en kiosque, je crois que ça vous fait gagner plus de (gros) sous ! Pis c’est sympa de discuter avec la kiosquière !
    A chaque parution je le déguste avec délice et entrain. Je me marre et ça fait oublier un moment que des fois, la vie, elle est pas drôle...
    La Nuit des rapaces, c’est dommage que ce soit seulement à Paris... J’habite Lyon.
    Merci et bonne continuation ! Bon courage pour votre procès ! C’est vous que vous allez gagner ! Et nous avec !