C’est maintenant ou jamais !

par L’équipe de Fakir 22/10/2010

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

Il a fallu les gaz lacrymos et les matraques pour dissoudre ce miracle, jeudi soir : disperser les centaines de salariés, de cheminots, d’enseignants, d’étudiants qui tenaient les ronds-points de la Zone industrielle.

Désormais, sur Amiens, les cheminots se sentent bien seuls à leur deuxième semaine de grève. « Il faut tenir, c’est maintenant ou jamais ! », estiment-ils néanmoins. Et ils attendent que les profs à leur tour, les agents de la Ville, les ouvriers, les éboueurs, les chauffeurs de bus, les étudiants, etc. bloquent le pays avec eux. « Maintenant ou jamais ! » Parce que si les cheminots cèdent, les gars des raffineries lâcheront aussi – et le tapis rouge sera déroulé devant Sarkozy pour briser les acquis sociaux. Après les retraites, ils rogneront aussi sur nos congés payés, les 35 heures, la sécu, les allocations chomage, etc.

Alors, en accord avec eux, fait avec eux, nous vous invitons à un grand meeting de soutien aux cheminots dans leur ville, à Longueau, le LUNDI 25 OCTOBRE à 19H30 (le rendez vous est près de la mairie, salle Daniel Ferry). Venez nombreux, invitez vos copains, vos collègues, et c’est de là que partira, ce lundi soir, à Amiens, une solidarité entre professions. Que nous aidions de nouveaux secteurs à se mettre en grève. Dans beaucoup d’esprits, le fruit est mûr : cueillons-le ensemble ! Faisons d’Amiens, nous le pouvons, un point de résistance dont nous serons fiers ! Venez lundi, et vous pourrez dire « J’y étais !

Meeting avec

un gars de chez Total Grand-Quevilly (peut-être qu’il amènera de l’essence…)

les cheminots en grève de Longueau et Amiens (déjà deux semaines sans salaire, chapeau – d’ailleurs, le chapeau tournera en soutien à l’entrée)

Les copains bloqueurs de la zone industrielle (qui nous apporteront une douce odeur de pneu cramé),

Les enseignants, chauffeurs de bus, etc. qui vont bientôt entraîner leurs secteurs dans la ronde (ou alors, on va se fâcher)

Et un super-groupe de musique (en dix minutes, trois groupes ont déjà répondu présent !)

(Des navettes circuleront à partir de 18 h 30 entre la gare d’Amiens et la mairie de Longueau.)

A la fin, c’est nous qu’on va gagner…
mais maintenant, faut qu’on se bouge vraiment les fesses !

(exclusivité édition électronique)

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.