À la fin, c’est nous qu’on va gagner. OUI, MAIS COMMENT ?

par Artura Bandini 26/09/2011

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

On le sait, désormais : qu’on leur laisse les mains libres, et pour maintenir leurs profits, ils iront jusqu’au bout. Jusqu’au désastre. Comment on va s’y prendre, alors,
pour leur retirer le pouvoir ?

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vos commentaires

  • Le 1er mars 2012 à 01:22, par marct En réponse à : À la fin, c’est nous qu’on va gagner. OUI, MAIS COMMENT ?

    Merci de poser cette question : Comment s’y prendre pour leur retirer le pouvoir ?
    La suite, pour le donner à qui, n’est pas mal non plus :
    Le système y pourvoit, médias dominants ou « main stream » aidant.
    C’est ficelé, le phoque sur la banquise, même enfariné, est prêt, ... à ne rien changer.

    Mais , imaginons qu’un beau matin, on se lève tous du bon pied.
    Qu’on se dise enfin, ca fait trop longtemps que çà dure, trop longtemps qu’on se laisse disperser.
    Mettons les tous d’accord : Ils et elles ont raison.
    Pour les détails, comme pour l’intendance, çà suivra.

    La morcellisation des bonnes volontés a assez duré.
    Maintenant, on arrête de se la jouer perso., dans des meutes, « comme il faut », dans des orgas loin de leurs chartes.
    Fin des beaux discours, fin de l’urgence centralisée sur les petits nombrils de ventres creux par d’autres bien trop pleins.
    Fin de la dispersion dans de belles causes autant légitimes que les moyens d’y subvenir, on ne les a plus.
    Stop !
    Fin de la partie !

    Début de la suivante : On recommence, mais pas comme avant !