Le nouveau Fakir est en kiosques !
Commander le numéro
Acheter la version pdf

Pour 3€, lisez, découvrez, retrouvez le journal Fakir en kiosques ou alors abonnez-vous ! Car on ne peut réaliser des enquêtes, des reportages, que parce qu’il est acheté.

MegaZine3 requiert FlashPlayer version 9 au minimum

Téléchargez Adobe Flash Player

Vous pouvez essayer le lien ci-dessus . Si vous rencontez des problèmes après l'installation, essayez celui là :

Téléchargez Shockwave Player

Au menu
  • Remballez les cotillons !

  • Radios Médef

    Événement : un amendement de gauche a été déposé à l’Assemblée nationale par un député socialiste. Médef et médias aidant, heureusement, l’anomalie n’a duré que 48 heures...

  • De l’air à Inter : c’est parti !

    « On ne quitte pas une maison qu’on trouve sale. On la nettoie. » Barjavel. Idem pour la Maison ronde !

  • Parti socialiste : ma rencontre avec le vide

    Deux heures durant, à sa permanence, j’ai échangé avec ma députée socialiste, Pascale Boistard. Rarement j’ai réalisé un entretien aussi vide.
    Je l’ai donc oublié. Et pourtant, ai-je réfléchi, mon interview, dans sa nullité, par sa nullité, témoigne d’une maladie collective, neurodégénérative.

  • L’ozone revient : Bonne nouvelle ou bonne affaire ?

    « Bonne nouvelle, la couche d’ozone est en voie de guérison. » Et tout ça, grâce à quoi ? « Grâce à la bonne volonté humaine. »
    Les industriels ont donné la main aux citoyens, et youkaïdi youjaïda ! les multinationales se sont converties à l’écologie... Réalité ou légende ?

  • Gaz : Le jackpot tranquille

    « GDF-Suez : quand le dividende impose sa loi ». On n’oserait pas faire un titre pareil, bien trop caricatural, alors on en laisse le soin aux Échos (31/1/2013).
    En 2014, comme en 2013, en 2012, etc., chaque abonné au gaz a versé 304€ aux actionnaires de GDF-Suez. C’est un véritable impôt inversé, qui prend aux travailleurs, aux retraités, pour donner aux riches.

  • Les Grandes Gueules des Gauches : Première !

    Fakir tente d’inventer son talk-show, où les gauches causeraient comme au bistro. Et non pas comme on écoute un prof délivrer la bonne parole du haut de sa chaire...

  • J’ai envie de tuer... Tony Parker

    Darwin a des envies meurtrières. Bon plutôt qu’il ne passe à l’acte et ne fabrique en série des martyrs, on préfère qu’il se défoule dans Fakir.

  • Zones à éradiquer

    « On ne va pas renoncer au progrès social pour une poignée de nostalgiques de l’esclavage ». Alors que le gouvernement vient de lancer son grand plan de nationalisation (énergie, banque, industrie), François Hollande doit faire face à une opposition d’un nouveau genre, les Zones à Privatiser (ZAP). Qui sont ces « squatteurs d’usines », ces « khmers bleus » ? Reportage.

  • Une sécurité pour les cigales

    Fakir poursuit son dictionnaires des conquêtes sociales, sans Antoine, et vous allez voir qu’il nous manque. Aujourd’hui sur la sellette, remis en cause par le Médef, comment est né le « régime des intermittents » ?

  • Philo à tombeau ouvert

    Paraît qu’il est bipolaire, Gégé. Ça serait pour ça qu’il veut se foutre en l’air, avec sa manie autoroutière, deux cents à l’heure les yeux fermés. Mon œil, pas plus bipolaire que je suis curé !
    Plutôt sa jeunesse, les tartes dans la gueule, le changement de monde, qu’il a pas digérés...

  • Tao le Mao

    Ne désespérez pas, soixante-huitards au sépulcre blanchi : la relève est assurée. Tao, huit ans, arrive et vous allez voir si l’Homme nouveau n’est pas élevé mieux que la jeunesse soviétique aux temps du Komsomol...

  • Restons zZZzen !

    « Le salon zen, espace Champerret à Paris ». Ça tombait bien, cette annonce : les ex-salariés de Parisot Sièges de France, à Berteaucourt (80), déjà licenciés, venaient d’apprendre, la veille, qu’ils « devront rembourser leurs indemnités. Un véritable traumatisme, sur fond de surendettement. » (Courrier picard, 1/10/2014). Alors, quelles recettes pour leur « épanouissement personnel » ?

  • Les patrons à la plonge !

    Envoyer les PDG biner les betteraves en Picardie, Fakir en a rêvé... Les femmes de chambres, les plongeurs, les serveurs du Palace Royal Monceau l’ont fait !

DERNIERS ARTICLES EN LIGNE

Hommage à Hector Loubota

26 janvier 2015
« Tous les matins, quand je me lève, je fais un tour à la Citadelle. Je vais voir la plaque, pour m’assurer qu’ils ne l’ont pas enlevée. Je la touche, pour vérifier qu’elle existe bien. » Depuis une semaine, Bernard Loubota a adopté un nouveau rituel. C’est que son fils est mort ici, le 22 février 2002. D’origine (...)

« La dissidence, pas le silence » - Jean-Pierre Garnier, Eric Coquerel et Gérard Filoche (3)

26 janvier 2015
Retrouvez en image, en son (et en dessin), la première partie de notre soirée « La dissidence, pas le silence », organisée avec le collectif « De l’air à France Inter » le 12 janvier à la Bourse du Travail. Au programme : Jean-Pierre Garnier, Eric Coquerel et Gérard Filoche. Pour retrouver toutes les informations à propos (...)

« La dissidence, pas le silence » - Gérard Mordillat, Julien Salingue, Lionel Thompson et Frédéric Viale (2)

21 janvier 2015
Retrouvez en image, en son (et en dessin), la première partie de notre soirée « La dissidence, pas le silence », organisée avec le collectif « De l’air à France Inter » le 12 janvier à la Bourse du Travail. Au programme : Gérard Mordillat, Julien Salingue, Lionel Thompson et Frédéric Viale. Pour retrouver toutes les (...)

« La dissidence, pas le silence » - Frédéric Lordon, Emmanuel Vire & Danielle Simonnet (1)

15 janvier 2015
Retrouvez en image, en son (et en dessin), la première partie de notre soirée « La dissidence, pas le silence », organisée avec le collectif « De l’air à France Inter » le 12 janvier à la Bourse du Travail. Au programme : Emmanuel Vire (SNJ CGT), Frédéric Lordon et Danielle Simonnet (PG). Pour retrouver toutes les (...)

12 janvier : soirée « La dissidence, pas le silence ! »

11 janvier 2015
Après une large consultation d’intervenants, de co-organisateurs, de conseillers, nous avons décidé de maintenir la soirée de lundi (12 janvier, 19 h, à la Bourse du Travail). Néanmoins, au vu des événements, et à moins d’une profonde surdité, on ne saurait conserver notre rencontre telle quelle. Aussi, nous mènerons cet (...)

Le poison de l’union

9 janvier 2015
Un mot, d’abord, d’évidente compassion pour les douze victimes de cette tuerie, pour leurs proches, pour leurs familles. Mon souvenir va plus particulièrement à Charb, que je connaissais un petit peu, que j’avais rencontré à l’occasion, qui avait eu la générosité de venir à Amiens, un week-end de grisaille, pour nous offrir (...)
  >> LA LISTE DE TOUS LES ARTICLES
Gestion de votre commande